Automobile
Actualité

Stellantis va payer 300 millions dans l’affaire Dieselgate

mercredi le 25 mai 2022
Modifié à
Par Benoit Charette

autoben@videotron.ca

Le scandale de septembre 2015 a rejoint FCA maintenant devenu Stellantis, sept ans plus tard. Stellantis va payer une amende de 300 millions de dollars en raison du moteur EcoDiesel utilisé dans certains modèles Ram et Jeep 2014-2016. Cette affaire s'inscrit dans le cadre du scandale des moteurs diesel dans lequel Volkswagen a été impliqué fin 2015.

Un moteur jugé non conforme

Stellantis risque donc une pénalité de 300 millions de dollars, car l'un de ses moteurs diesel a été jugé non conforme à la réglementation en matière de pollution aux États-Unis et notamment en Californie. Depuis que Volkswagen a été impliqué dans un scandale impliquant ses moteurs diesel aux États-Unis, l'Agence de protection de l'environnement (EPA) et le California Air Ressource Board (CARB) ont examiné de beaucoup plus près les véhicules à moteur diesel et un certain nombre d'autres constructeurs ont été trouvés à vendre des moteurs qui ne sont pas conformes aux lois fédérales ou étatiques concernant les émissions d'oxyde nitreux (NOx).

Deux années qui vont coûter cher

Le moteur 3.0L EcoDiesel qui a été installé dans certains modèles Ram 1500 et Jeep Grand Cherokee des années modèles 2014-2016 était apparemment équipé d'un certain nombre de codes logiciels pouvant affecter les niveaux de pollution émis à certains moments, qui n'avaient pas été divulgués aux autorités lors de la certification du moteur. C'est un problème, car l'EPA autorise les moteurs diesel à polluer plus que d'habitude lors d'un démarrage à froid ou lorsque le filtre à particules a besoin d'être régénéré, mais elle exige que le constructeur identifie chaque élément du logiciel qui a un effet sur les émissions du véhicule, ce que FCA, devenu depuis Stellantis, n'a pas fait.

Une facture salée

Le constructeur automobile va probablement conclure un accord de plaidoyer dans lequel il paiera 300 millions de dollars au gouvernement fédéral et à la Californie, bien que les détails n'aient pas encore été finalisés. Une proposition antérieure d'amende de 800 millions de dollars prévoyait un chèque de 2 800 dollars pour chaque propriétaire de l'un des 100 000 véhicules concernés, mais il n'a pas été confirmé que cette mesure faisait partie de l'accord sur le plaidoyer. Les dernières années-modèles des moteurs EcoDiesel ne sont pas concernées par l'accord, car à partir de 2017, le moteur est conforme à toutes les lois et réglementations en vigueur.

Stellantis n'est pas le seul constructeur automobile à avoir fait l'objet d'une enquête pour ses moteurs diesel, puisqu’outre le groupe Volkswagen, Mercedes-Benz, Ford et General Motors sont également visés par une enquête fédérale.

 

Avec des renseignements de Motor illustrated

 

Le texte Stellantis va payer 300 millions dans l’affaire Dieselgate provient de L'annuel de l'automobile - Actualité automobile