Serge Gauthier poursuit ses rêves d’homme fort

Par Denis Bourbonnais
Serge Gauthier poursuit ses rêves d’homme fort
Le Campivallensien Serge Gauthier n’est pas peu fier de sa dernière conquête, une médaille d’argent à la Coupe des Amériques de dynamophilie au Costa Rica. (Photo : (Photo : Journal Saint-Francois - Pierre Langevin) )

POWERLIFTING. Le Campivallensien d’adoption Serge Gauthier n’en a pas fini d’accumuler les titres dans la discipline de la dynamophilie, aussi bien connue sous le nom de «powerlifting».

Après avoir été sacré champion du Commonwealth en Afrique du Sud à l’automne 2017, l’homme fort qui lève plus de 3 fois son poids a remporté une médaille de bronze aux championnats canadiens à Ottawa en mars 2019 et il a été décoré d’argent, il y a quelques mois, à la Coupe des Amériques qui était disputée à San Jose au Costa Rica.

Seul l’Américain Jake Navarro a soulevé des charges plus lourdes que le leveur québécois de 37 ans, qui a réalisé ses meilleures marques personnelles à vie lors de cette dernière compétition internationale. Serge Gauthier entend plancher sur ces résultats à l’occasion d’un événement de sports de force qui se tiendra en mai au Palais des Congrès de Québec le 16 mai prochain et pour lequel il a reçu une invitation spéciale.

Parmi ses destinations futures, l’athlète originaire de Matagami dans le Nord-du-Québec veut retourner à la Coupe des Amériques en 2021 au Mexique et poursuivre son cheminement jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge de 40 ans afin de prendre part au Championnat mondial dans la catégorie des maîtres.

«L’entraînement fait partie de mes habitudes de vie. Je me suis remis dedans quelque temps après la Coupe des Amériques et je dois être assidu car les standards de compétition ont augmenté», mentionne le copropriétaire de la salle de gym Dispo à l’Hôtel Plaza Valleyfield avec sa conjointe native de Saint-Polycarpe, Annick D’Aoust.

Nouveaux sommets

Inscrit parmi la dizaine de dynamophiles chez les 130 livres (58,9 kg) et moins à la Coupe des Amériques, Serge Gauthier a fait osciller la balance à 118 livres (53,4 kg) la journée de ses levées. Ses poussées au Costa Rica lui ont permis d’atteindre plus de trois fois son poids corporel, dont des charges de 180 kg (396,83 livres) à la flexion de jambe (squat) et 195 kg (429,9 livres) au soulevé de terre (deadlift).

Comme pour ces deux disciplines, le résident du secteur Grande-Ile à Salaberry-de-Valleyfield a ajouté 2,5 kg à son sommet personnel au développé-couché (bench press) pour compléter l’épreuve avec un poids de 115 kg (253,5 livres). Au total, Serge Gauthier a soulevé des masses de 490 kg (1080,27 livres) pour reléguer au second plan sa marque précédente de 477,5 kg (1052,7 livres).

«C’est la première fois que je suis capable de réussir les 9 essais en autant de tentatives pour les 3 épreuves. C’est encourageant pour les prochaines étapes dans le futur», se réjouit Serge Gauthier.

Le multiplie champion de «powerlifting», Serge Gauthier lève plus que trois fois son poids de 53,4 kg (118 livres), notamment à l’épreuve du soulevé de terre (deadlift). (Photo: Pierre Langevin)
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des