S’amuser en yéti

Par Éric Tremblay
S’amuser en yéti
La tyrolienne a été un des éléments forts de la deuxième édition du Yétifest. (Photo : (Photo Journal Saint-François - Pierre Langevin))

Le climat avait de quoi réjouir le yéti en fin de semaine. Le Yétifest a permis aux jeunes et moins jeunes de chasser le froid à partir d’activités énergiques et originales.

Le comité organisateur estime entre 1500 et 2000 le nombre de participants à l’événement qui revenait pour une deuxième édition. Édition bonifiée avec l’ajout d’un pôle d’amusement dans le stationnement du Centre Valleyfield. La tyrolienne avec le parcours actif permettait une descente entre ciel et terre qui a été fort appréciée.

À proximité, l’Académie du Noir et Or étrennait ses équipements sportifs pour la première fois. Il proposait des ateliers de football, soccer ou basketball faciles et amusants.

Il était aussi possible d’essayer la trottinette des neiges et le fatbike tandis qu’un tournoi de jeux-vidéos se déroulait à la Maison des jeunes.

L’igloo Cogeco à proximité permettait une halte chaleur et se voulait aussi l’endroit idéal pour voir Totoche Lacaboche en spectacle. La sympathique clown a fait décrocher plusieurs sourires avec ses sculptures en ballon. Vendredi soir, la soirée-cinéma au profit du Défi Machu Picchu de la Fondation de l’Hôpital du Suroît, organisée par les participants Émilie et Jean-Guy St-Onge, a rempli l’igloo. Le film d’animation «Les abominables petits pieds» permettait aux enfants de vivre un cinéma en plein air nouveau genre.

Le vent et le froid n’ont pas ralenti les ardeurs des hockeyeurs. Le tournoi 3 vs 3 qui se déroulait sur la patinoire de l’institut Gault a bénéficié de conditions optimales pour le déroulement des matchs. Le jeu était relevé et la finale locale s’est notamment conclue 3-2 pour l’équipe Red Machine. après le cinquième tireur en fusillade.

Le Yétifest revivra pour une troisième année en 2020. Les dates demeurent à être confirmées, mais on annonce déjà le retour de la tyrolienne pour toute la durée du festival.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des