Salaberry-de-Valleyfield, destination de choix pour les cyclistes

Salaberry-de-Valleyfield, destination de choix pour les cyclistes
Le réseau cyclable de la région est apprécié de la clientèle cycliste.

Le Club de vélo Jonquière (Saguenay-Lac-Saint-Jean) organise tout au long de la période estivale des voyages pour ses membres. Cette année, pour la première fois, il offrait la destination Salaberry-de-Valleyfield et ses environs pour commencer la saison (16-17 et 18 mai).

Malgré la nouveauté du projet et la distance à parcourir, 26 membres ont participé en plus d’un accompagnateur, plus enclin à la marche qu’au cyclisme.

La température a été splendide, ce qui a favorisé la réussite du voyage, mais avant tout, nous avons été impressionnés par la qualité du milieu de vie et l’accueil des Campivallensiens. Le réseau de pistes cyclables, accessibles et bien entretenues, mérite le déplacement et son développement ne pourra que contribuer au caractère attractif de la région. De plus, la baie Saint-François et les canaux, tous bordés d’espaces verts propices aux activités de plein air font la démonstration d’un souci réel pour les citoyens et les visiteurs. Salaberry-de-Valleyfield s’est révélée une ville bien entretenue, soucieuse de son histoire et de la mise en valeur de sa vie communautaire.

Pour la réalisation de ce voyage, nous avons profité des conseils de Tourisme Suroît, mais il convient de souligner particulièrement  l’accompagnement  du Club cycliste les 3 sommets à travers messieurs  Besner et Sauvé. Leurs conseils sur les parcours, leur présence lors de chaque randonnée, leurs informations sur l’histoire du milieu et son patrimoine ont constitué un apport inestimable à notre voyage. En fait, le Club cycliste les 3 sommets est un ambassadeur  exceptionnel de sa ville et de sa région.

Les autorités de Salaberry-de-Valleyfield sont en voie de faire de leur milieu une destination de premier choix pour les cyclistes. Les citoyens y semblent favorables lorsqu’on considère la convivialité avec laquelle ils partagent les infrastructures routières et de loisirs. Nous ne pouvons que souhaiter que ce pari pour la qualité de vie vous soit profitable. Quant à nous, après une première des plus réussie, il ne serait pas étonnant que notre club  réitère son expérience et qui sait, intègre la destination Salaberry-de-Valleyfield  à sa programmation régulière.

Jean-Claude Otis et Josette Bouchard, Chicoutimi

 

Un réseau cyclable à entretenir

 

Nous pouvons être fiers de compter sur un réseau cyclable de qualité réparti sur tout le territoire du Suroît.

Les citoyens du Suroît commencent à découvrir tout le potentiel touristique de l’offre cyclable qui est disponible sur notre territoire. D’ailleurs, le guide Ulysse 2015 vient confirmer que le réseau cyclable du Suroît se hisse parmi les parcours phares du Québec.  

Il est dommage que le gouvernement Couillard, représenté dans notre région par Lucie Charlebois, Stéphane Billette et Pierre Moreau, ait décidé de réduire à 0$ les montants  alloués à l’entretien des pistes cyclables. Il s’agissait de montants minimes qui ont été sacrifiés au nom de l’équilibre budgétaire.  Au terme d’une quinzaine d’années de vie, notre réseau cyclable nécessite un entretien constant si l’on souhaite maintenir son attrait pour les usagers. Qui va payer pour cet entretien si le gouvernement se retire?

On le voit tous les jours, la pratique du vélo est de plus en plus populaire. Que ce soit en famille, en solo ou dans des groupes organisés, la présence des vélos est omniprésente  sur la route comme sur les pistes cyclables. Les gens s’activent pour le mieux-être de leur santé et de leur qualité de vie. Nous avons tout intérêt à préserver et exploiter cette infrastructure touristique qui nous distingue des autres régions du Québec.

Denis Besner

Secrétaire Club Les 3 Sommets

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des