Rosalie Lalonde ira dribler en Alabama

Rosalie Lalonde ira dribler en Alabama

Rosalie Lalonde va se joindre à l'équipe de l'Université de l'Alabama en janvier prochain.

Championne canadienne de basketball en fauteuil roulant, Rosalie Lalonde met le cap sur l’Alabama. L’athlète native de Saint-Clet a obtenu une bourse pour endosser l’uniforme de l’université de l’endroit.

Il n’existe pas un tel circuit universitaire au Canada. Des amies, déjà membres du Crimsom Tide, ont parlé en bien de la Clétoise, ce qui lui a permis de mériter son scholarship. «Ce n’est pas toujours facile de concilier les études et le sport, confie Rosalie. En Alabama, il priorise les études. Ce sera donc une motivation supplémentaire pour moi. »

C’est en janvier qu’elle joindra la formation de l’université campée dans la ville de Tuscaloosa. Elle est inscrite en Human Development and Family Studies. [développement humain et études familiales]

Elle aurait pu s’inscrire dans une université québécoise et continuer d’évoluer au niveau AAA avec les Gladiateurs de Laval. Mais l’option américaine était la meilleure pour son évolution.

«Le calibre de jeu sera différent en Alabama alors que la ligue sera juste féminine, explique Rosalie. Mais au Québec, on avait que deux pratiques par semaine alors que j’aurais l’occasion de m’entraîner tous les jours aux États-Unis. »

L’an dernier, la formation du département athlétique adapté de l’Université de l’Alabama a bouclé la saison avec un dossier de 15-12. Elle vient tout juste d’embaucher un entraîneur canadien qui a remporté deux médailles d’or et une d’argent comme joueur aux Jeux paralympiques. Adam Lancia a aussi dirigé des équipes compétitives de première division en Allemagne et en Nouvelle-Écosse.

Rejointe alors qu’elle se trouvait à Toronto, Rosalie Lalonde a indiqué que son équipe avait remporté le Championnat canadien récemment. La formation féminine du Québec a triomphé de l’Inferno d’Edmonton 60-56 lors de la finale disputée à Longueuil.

Une belle façon de boucler la saison. Les prochains mois seront concentrés sur l’entraînement. Rosalie Lalonde a aussi hâte de voir si son parcours va l’amener à Rio aux prochains Jeux paralympiques. La composition de l’équipe sera annoncée lundi et l’athlète souhaite évidemment être de l’aventure.

Poster un Commentaire

avatar