Robert Théorêt: l’idole d’une ville et d’un sport

Robert Théorêt: l’idole d’une ville et d’un sport

Robert Théorêt a amené l'événement des Régates de Valleyfield et le sport motonautique à un autre niveau d'excellence.

Crédit photo : (Photo: Journal Saint-François - Pierre Langevin)

DÉCÈS D’UNE LÉGENDE.  Le décès de Robert Théorêt, survenu le samedi 23 mars à l’âge de 76 ans, marque le départ de l’idole d’un sport et d’une ville toute entière.

Les exploits réalisés par le pilote campivallensien à bord du «Grand Prix Valleyfield» GP-444 l’ont élevé à un niveau de super étoile des régates. Son enthousiasme contagieux, son désir de vaincre et sa personnalité attachante ont fait de lui un ambassadeur hors pair pour le sport motonautique ainsi que l’événement des Régates de Valleyfield.

La philosophie sportive de Robert Théorêt était fort simple. «En compétition, il y a le gagnant… et les autres», a-t-il affirmé tout au long de son parcours. Cette vision des choses a fait de «Bob» Théorêt un gagnant et il a été le premier à croiser le fil d’arrivée plus souvent qu’à son tour durant sa glorieuse carrière sur les flots.

Les photos qui accompagnent ce texte témoignent de l’impact suscité par Robert Théorêt sur les gens qui l’ont côtoyé et de l’engouement qu’il a créé pour le sport national des Campivallensiens.

Le pilote campivallensien est entré dans la légende grâce à ses accomplissements au volant du «Grand Prix Valleyfield» GP-444. (Photo d’archives)
Lors de sa conquête du championnat mondial (GP) en 1983, Robert Théorêt a fait le tour de la baie Saint-François en compagnie de la mairesse Marcelle B. Trépanier et de membres de son équipe. (Photo d’archives – Bruno Dorais)
Un moment historique aux Régates de Valleyfield: Robert Théorêt et son fils Marc, côté à côté, en 2013 lors du 75e anniversaire de l’événement. (Photo d’archives – Pierre Langevin)
Robert Théorêt et sa conjointe, Maryse Labelle, lors d’un récent souper spaghetti des Régates. (Photo d’archives – Pierre Langevin)
Le pilote légendaire était accompagné de son fils Marc à l’occasion de son intronisation au Temple de la renommée canadien des sports motorisés. (Photo d’archives)
Son enthousiasme contagieux est en évidence sur cette photo prise à la suite d’une victoire aux Régates de Saint-Timothée. (Photo d’archives – Journal Saint-François)
Admis au Temple de la renommée des Régates de Valleyfield en 2013, Robert Théorêt apparaît en compagnie de pilotes et d’intronisés de juillet 2018 à l’occasion du 80e anniversaire de l’événement. (Photo d’archives – Pierre Langevin)
Robert Théorêt, à bord du «GP Valleyfield» 444 et Frank Richardson, aux commandes du «GP-1988», ponton à ponton, aux Régates de Detroit. (Photo d’archives)
Robert Théorêt a été l’un des grands ambassadeurs de la ville de Salaberry-de-Valleyfield et de ses Régates. (Photo d’archives – Pierre Langevin)
Comme tous les coureurs, Robert Théorêt a vécu des moments plus difficiles. Il s’est retrouvé en mauvaise posture à la suite d’un accrochage avec le bateau de Pierre Langevin aux Régates de Valleyfield. (Photo d’archives – Journal Saint-François)
Robert Théorêt avait été félicité par Larry Lauterbach après sa première victoire dans la classe Grand Prix. (Photo: Vintage Hydroplanes – Skiff & Outboards).

2
Commenter cet article

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Jamie LoiselleFrancois Lepage Recent comment authors
Francois Lepage
Invité
Francois Lepage

Merci Robert pour tout les frissons que tu nous as fais vivre.

Jamie Loiselle
Invité
Jamie Loiselle

Mes sympathies à tout la famille Théorêt. Malgré je n’ai pas connue M. Théorêt longtemps, il a eu un impact sur moi. Je ne l’oublierais jamais 🙂