Quatre cyclistes de l’école de la Baie-Saint-François ont vaincu le grand déluge

Quatre cyclistes de l’école de la Baie-Saint-François ont vaincu le grand déluge

L’ÉBSF était représentée sur le tour de La Grande traversée par l’enseignant Marc Lafontaine et les étudiants Jérémy Viau, Lukas Langlois et Philip Isabel.

Crédit photo : (Photo Journal Saint-François - Pierre Langevin)

Philippe, Lukas, Jérémy et l’enseignant Marc ont fait partie de l’aventure de La Grande traversée. Tous issus de l’école de la Baie-Saint-François, ils ont roulé à vélo entre Ottawa et Valleyfield. Trois cents kilomètres à vélo dont plusieurs ont été marqués par une pluie diluvienne.

«La première journée s’est faite sous la grosse pluie, a indiqué Lukas Langlois. On ne voyait ni les craques ni les trous sur la route. La pluie tombait tellement forte. On était tous trempés. »
Pour la première fois en six ans, les organisateurs de La Grande traversée se sont résignés à annuler une portion de vélo. La première journée entre Ottawa et Hawkesbury s’est terminée dans un autobus par mesure de sécurité.
«J’ai été impressionné, a indiqué l’enseignant Marc Lafontaine. Personne ne voulait arrêter malgré la pluie. Sur l’heure du dîner, ils grelottaient tous. Ils ont démontré beaucoup de persévérance et de résilience. »
Une façon bien spéciale pour les trois finissants de l’ÉBSF et leur enseignant accompagnateur de tisser des liens avec leurs compagnons de route. Des cyclistes qui provenaient d’ailleurs au Québec, ainsi que de l’Ontario, la Colombie-Britannique et du Nunavut. «La première journée a servi de «team building», convient Philippe Isabel. La chimie s’est installée rapidement. Tout le monde s’entendait super bien. »
La Grande traversée est un tour cycliste pancanadien, réalisé par étapes par plus de 200 étudiants francophones. Les saines habitudes de vie sont au cœur de l’événement.
La dernière étape du quatuor s’est terminée à leur école secondaire. Philip en maillot vert, signe de ses performances et Lukas en jaune en raison de son leadership et de la transmission des valeurs de LGT. «On avait le sentiment d’être vainqueur; tu reviens chez vous, a expliqué Lukas. On a roulé dans les places où on s’était pratiqué. »

Une aventure unique
Le plan d’entraînement de 22 semaines a bien servi les cyclistes. Si Philippe est un cycliste aguerri, Lukas s’est découvert une passion tandis que Jérémy Viau voulait un nouveau challenge. «J’ai fait quatre fois le Grand Défi Pierre Lavoie au secondaire et je voulais explorer un nouveau défi, a-t-il avoué. C’était plutôt facile, mais rough pour le dos et les jambes. »
Au-delà du vélo, ils se sont faits des amis à travers l’aventure en plus d’avoir agi de modèles pour d’autres étudiants. Le trio d’étudiants a eu l’idée de participer lorsque LGT est passé par leur école il y a deux ans. Durant leur trajet, ils ont participé à une conférence dans une école; par le fait même ils ont vu une lueur d’intérêt auprès de jeunes comme eux.
«Tu n’as rien à perdre, ce n’est pas une course, a révélé Lukas à propos de son périple. C’est une expérience personnelle super le fun que je recommande à tous. »

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar