Quatre clubs cyclistes s’unissent pour former une nouvelle coalition

Quatre clubs cyclistes s’unissent pour former une nouvelle coalition

La communauté cycliste souhaite sensibiliser les autorités à leurs revendications visant une meilleure sécurité sur les routes.

Crédit photo : Journal Saint-François Pierre Langevin Archives

Les dirigeants de quatre clubs cyclistes actifs dans le secteur de l’Ouest de Montréal ont décidé de former une nouvelle coalition afin de sensibiliser les autorités municipales et provinciales pour l’établissement de pistes, corridors et intersections sécuritaires pour la pratique du cyclisme.
La Coalition pour la sécurité des cyclistes et l’accessibilité à des corridors cyclables à l’Ouest de Montréal est formée du Club cycliste Les 3 Sommets, du Club de cyclisme du Suroit, du Club vélo Dorval et du Club cyclisme Beaconsfield, ce qui représente plus de 900 cyclistes.
Dans un communiqué conjoint, ils rappellent que le cyclisme est une activité en forte croissance dans toutes les régions du Québec, que ce soit pour le loisir ou le travail. Ainsi, il touche les groupes de tous âges et se décline sous plusieurs formes : vélo de route et hybride, scooter électrique, quadriporteur, vélo électrique, etc.
« L’augmentation sans cesse grandissante des automobiles jumelée à celle des cyclistes dans les secteurs à l’ouest de Montréal font que ces régions sont peu préparées à cette nouvelle réalité, mettant à risque la sécurité des cyclistes ou en imposant un partage de la route souvent délicat avec les autos, autobus, camions etc.», mentionne-t-on.
La Coalition cite en exemple, l’absence de circuits cyclables sur certains ponts, comme le pont Mgr-Langlois, de signalisation appropriée comme sur l’échangeur Ste-Marie, l’absence de corridor cycliste en direction Nord-Sud pour traverser l’autoroute 40 dans l’Ouest de Montréal, de pistes cyclables sans-issues dans plusieurs secteurs, des sections de chaussée de la Route verte peu praticables ou des modifications à des pistes cyclables créant des risques pour les cyclistes et les piétons, tel que sur le pont Taschereau.
« Ces environnements à risque portent nos clubs à collaborer ensemble et avec les autorités pour améliorer les choses dans le meilleur intérêt de tous et sur une vision à long terme », fait valoir la coalition cycliste.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar