Pierre Collin, l’énergie qui donne le goût de vivre

Par Mario Pitre
Pierre Collin, l’énergie qui donne le goût de vivre
Mis en lumière à la suite de son rôle dans La Grande Séduction

SALABERRY-DE-VALLEYFIELD – Seul sur scène dans la pièce Le chant de Georges Boivin, présentée le 23 mai prochain chez Valspec, le comédien Pierre Collin joue le rôle d’un veuf de 77 ans parti à la recherche d’une ancienne flamme, un personnage qui inspire à la vie, même chez les aînés.

Mis en lumière à la suite de son rôle dans le film La Grande Séduction pour lequel il a remporté un trophée Jutra, Pierre Collin se dit interpellé par son personnage de Georges Boivin. «Il se pose des questions que je me pose également, dit-il, dans une entrevue réalisée à la résidence Le Dufferin, où il est venu à la rencontre de résidents. J’éprouve un immense plaisir à vivre ma vie et quand je rencontre un personnage qui vit la même réalité, je ne peux que m’y identifier.»

Le chant de Georges Boivin suscite de l’intérêt chez les aînés puisque cette pièce évoque avec beaucoup d’émotion la passion que le personnage entretient pour la vie. Alors qu’il vient de perdre sa femme, Boivin part à la recherche de sa première conquête dont la dernière rencontre remonte à plus de 50 ans.

«C’est un peu le même phénomène que je ressens chez plusieurs personnes âgées que je rencontre, même si elles sont diminuées physiquement, alors qu’à l’inverse, certains jeunes décrochent à 25 ans.»

Même s’il est seul sur scène, la pièce sait maintenir son intérêt, mentionne le metteur en scène Mario Borge. «Le texte est intéressant au départ (Prix Gratien-Gélinas), il est présenté dans un environnement épuré qui permet au spectateur de se créer ses propres images dans sa tête.»

Nouvelle notoriété

La Grande Séduction a assurément fait connaître Pierre Collin auprès du grand public, bien que celui-ci ait aussi beaucoup joué au théâtre, sans compter 35 films (Le sens de l’humour, Le Survenant) et de nombreuses téléséries (Virginie, La vie, la vie).

«C’est un film qui a donné de la notoriété à tous ceux qui ont joué dedans, dit-il. Il a été présenté partout dans le monde, notamment dans des pays qui vivaient la même problématique commune aux régions éloignées.»

Pierre Collin est reconnu comme un comédien énergique. Il a de nouveau l’occasion dans la nouvelle télésérie Madame Lebrun, mettant aussi en vedette Benoit Brière, dont le tournage est en cours ces jours-ci. Il passera également l’été au Théâtre du Bic, dans une pièce traitant de l’aide à mourir.

 

«Nous avons tous deux vies, la deuxième commence lorsqu’on se rend compte qu’on en a qu’une seule.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des