Philippe Corbeil : un employé différent qui travaille comme les autres

Philippe Corbeil : un employé différent qui travaille comme les autres
Le jeune homme de 16 ans s’est découvert une passion et un réel plaisir à nettoyer les fleurs. (Photo : Photo Journal Saint-François - E.T.))

Pour un deuxième été, Philippe Corbeil est à l’emploi chez Les Frères Leduc. Au sein de l’entreprise maraîchère et horticole, le jeune autiste est un modèle d’employé modèle. Avec ses qualités, et peut-être quelques maladresses, l’adolescent va chercher plus qu’une expérience de travail. Il acquiert une expérience de vie importante dans son cheminement vers la vie adulte.

«En ce moment, je donne les indications aux clients qui cherchent certaines plantations, mentionne Philippe Corbeil. Je vais aussi chercher et désinfecter les paniers, ce qui est nouveau cette année. Je transporte aussi les poches de terre, ce qui me permet de tenir en forme. J’aime aussi nettoyer les fleurs, je remarque rapidement les détails incorrects. »

Bref, le jeune homme est emballé par son emploi. Il le sent et le dit : «travailler, c’est le fun et ça me permet de m’introduire à la vie adulte. » Ça contribue également à la gestion de son argent de poche et à sa connaissance du système financier.

Sa patronne, Nicole Gobeil, parle en bien de son jeune employé. «Il est poli et attentif, reconnaît-elle. Il a le sens du détail. Philippe est un garçon avenant qui vient toujours demander ce qu’il y a à faire. »

Celui qui est étudiant au Collège Bourget développe des compétences de base tels la politesse, la ponctualité et le respect des consignes. «Il a une fierté de dire qu’il travaille, indique sa mère Isabelle Corbeill, directrice générale du Répit Le Zéphyr. Comme parent, de voir que des employeurs osent et prennent le risque d’embaucher des personnes avec des particularités, ça fait chaud au cœur. On souhaite que nos enfants soient autonomes et le travail est une façon de le devenir.

Si Philippe aime bien son emploi, au terme de ses études il aimerait devenir artisan ou camionneur.

Voir les forces

Nicole Gobeil est satisfaite de Philippe Corbeil, le premier autiste embauché par l’entreprise Les Frères Leduc.

C’est la première fois que Les Frères Leduc embauchaient un autiste à leurs installations du boul. Bord-de-l’Eau. Philippe leur avait chaudement été recommandé.

Sa maman parle de l’autisme comme un handicap invisible. Elle avoue que son fils peut avoir certaines maladresses sur le plan communicationnel. «C’est un défi pour les autistes de communiquer, explique-t-elle. Il doit faire attention quand il s’adresse aux clients. C’est pour cette raison que je dis que les employeurs doivent oser et user de patience. »

Mais Nicole Gobeil préfère voir les forces de Philippe. «Chaque employeur va aller chercher le meilleur de chaque employé, soutient-elle. Pour qu’un commerce fonctionne bien, ça prend différents types d’employés. »

Elle a rapidement constaté que Philippe avait appris de bonnes valeurs et avait aussi eu une bonne éducation de la part de ses parents. Ainsi, il s’est fondu sans problèmes dans le personnel de l’entreprise. «On focuse souvent sur les limitations au lieu des capacités, explique Mme Gobeil. Peu importe le handicap, ces personnes peuvent combler des besoins dans l’entreprise. Ça prend peut-être une ouverture d’esprit et un investissement en argent et en temps. Mais c’est une contribution sociale que l’on souhaite apporter. »

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Louis-Philippe Boucher
Louis-Philippe Boucher
5 mois

Bravo Philippe tu es un bel exemple

Carmen Lalonde
Carmen Lalonde
5 mois

Bravo Philippe! Fonce!

Jocelyne Lalonde
Jocelyne Lalonde
4 mois

Merci infiniment, Nicole Gobeil 💓