Philippe Cardinal revient pour les 81es Régates

Par Denis Bourbonnais
Philippe Cardinal revient pour les 81es Régates
Philippe Cardinal sortira de son année sabbatique pour reprendre le volant de son embarcation «F-222» (Unipro) aux 81es Régates de Valleyfield. (Photo : (Photo d’archives - HRL))

MOTONAUTISME. Quelques pilotes qui n’ont pas pris leur place régulière dans la Ligue de Régates d’Hydroplanes (HRL) en 2019 ont décidé d’effectuer un retour pour l’événement phare de la saison dans la mecque du motonautisme.

C’est le cas notamment de Philippe Cardinal qui sortira de son année sabbatique pour se joindre à la compétition aux 81es Régates de Valleyfield dans la Formule 2500. Le coureur de la municipalité Les Cèdres va conduire son embarcation «F-222» avec laquelle il a pris le 3e rang au championnat de la classe 2,5 litres l’année dernière, ce qui lui permettait d’accéder à la Formule 2500. Philippe Cardinal a connu sa meilleure campagne en 2018 sur le circuit motonautique, montant 3 fois sur le podium dont sur la plus haute marche à Beauharnois pour terminer en 3e position au championnat.

Jean-François Latour sera «All Inn»

Jean-François Latour, qui a été impliqué dans une collision avec Yves Villeneuve aux Régates de Long Sault (Ontario), renouera avec la compétition aux Régates de Valleyfield mais avec une nouvelle embarcation. Le «Joker» S-8, soit l’ancien bateau sans nom de Dominic Maisonneuve, a perdu un ponton dans l’impact et n’a pas été réparé. Latour a donc dû se tourner vers l’ancien «All Inn» S-22 de Dominic Billette pour être au rendez-vous sur la baie Saint-François.

Derek Anderson et Guillaume Charette alterneront à bord du «Toitures N. Legault» F-16 dans la Formule 2500. (Photo: Denis Bourbonnais)

Charette et Anderson font équipe

Guillaume Charette et Derek Anderson seront également au nombre des «invités» après avoir fait une sortie imprévue aux Régates de Saint-Félicien en arborant le numéro «F-63» pour soutenir Scott Liddycoat, dont le «SLR Racing» a été accidenté à Long Sault. Alors que Liddycoat revient avec son embarcation à Valleyfield, le tandem Charette-Anderson alternera à bord du «Toitures N. Legault» F-16, soit le «Hard Left II» propriété de Derek Anderson.

Bert Henderson piloterait en H-350

Ghislain Marcoux, qui a fait une 2e envolée au volant du «Bad Influence» H-79 de Michael Grendell, le dimanche 30 juin à Brockville, a décidé d’accrocher son casque pour la saison. Aux dernières nouvelles, la décision n’était prise officiellement pour le remplaçant du pilote campivallensien. Le propriétaire Michael Grendell avait à décider entre Bert Henderson et son neveu Douglas Rapp. Ce dernier a conduit le «H-79» à la victoire l’an dernier à Valleyfield et il a fait le saut en Grand Prix. Henderson a quitté l’écurie «Steeler» GP-777 avant le début de la présente saison.

Jack Lupton dans un nouveau bateau

Au moment d’écrire ces lignes, l’embarcation «Miss New Zealand» GP-57 était toujours retenue pour les besoins de l’investigation du coroner à la suite de l’accident qui a coûté la vie à Mathieu Daoust. Le pilote Jack Lupton, qui a été sous le choc pendant plusieurs jours, a décidé de piloter aux Régates de Valleyfield mais il était impossible de réparer le bateau en temps. Tout indique que le coureur néo-zélandais conduira le dernier bateau construit aux ateliers de Bert Henderson pour le compte du cousin des Lupton, David Alexander. Bert Henderson, qui avait prévu piloter ce bateau à Valleyfield pour tenter de remporter une 6e victoire dans la finale du Grand Prix, pourrait céder sa place à Jack Lupton.

Le «Joker» F-8 endommagé à Long Sault n’a pas été réparé et le pilote Jean-François Latour sera au volant de l’ancien «All-In» S-22 de Dominic Billette à Valleyfield.
Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Me notifier des
trackback

[…] L’évènement regroupe des marchands et professionnels du centre-ville, les Régates de Valleyfield et la Ville de Salaberry-de-Valleyfield. Il se veut une façon de rendre l’entrée sur le site des Régates plus festive, d’animer la zone commerciale et d’adhérer fièrement à l’un des plus importants rendez-vous sportifs québécois, lequel célèbre cette année ses 81 années d’existence. […]