Petroni quitte la patinoire sans serrer la main

Petroni quitte la patinoire sans serrer la main

L’entraîneur-chef du Collège Français de Longueuil, Pierre Petroni s’est dirigé immédiatement vers le vestiaire de son équipe, sans participer à la traditionnelle poignée de main, à la suite de la victoire de son équipe en prolongation, dimanche soir.

Crédit photo : (Photo: Journal Saint-François – Pierre Langevin)

HOCKEY JUNIOR.  Le grand patron du Collège Français de Longueuil, Pierre Petroni a donné de la crédibilité aux insinuations de l’entraîneur-chef des Braves, David Rochon, à l’effet qu’il manque de classe alors qu’il a quitté la patinoire sans donner la main à la suite de la victoire en prolongation du club longueuillois, dimanche soir à l’aréna Salaberry.

Les joueurs et autres entraîneurs du Collège Français ont respecté cette marque d’esprit sportif en se présentant devant les Braves pour la traditionnelle poignée de main. «Une image vaut mille mots», s’est contenté de dire David Rochon. Sur les réseaux sociaux, plusieurs partisans des Braves ont dénoncé le geste antisportif de Pierre Petroni.

A l’issue du premier match de la série opposant les Braves au Collège Français de Longueuil, l’entraîneur campivallensien avait dénoncé le refus de Pierre Petroni de déplacer la rencontre en soirée dimanche ou le lundi 18 mars. David Rochon a été remplacé par Stéphane Scotto derrière le banc des Braves afin d’assister aux funérailles de sa grand-mère et 3 joueurs de l’équipe tenaient à être présents au dernier hommage rendu à leur ami Alec Reid au Centre Multisport de Châteauguay.

Pierre Petroni a tourné le dos aux joueurs et entraîneurs des Braves à la suite de leur élimination. (Photo: Pierre Langevin)

Commenter cet article

avatar