Partie remise pour un nouveau «GP-444»

Partie remise pour un nouveau «GP-444»

Après avoir songé sérieusement à commander une embarcation neuve en partenariat avec les Régates de Valleyfield, Marc Théorêt et Ghislain Marcoux prennent une pause pour leurs activités dans la classe Grand Prix mais ils confirment leur retour en 2020.

Crédit photo : (Photo d’archives: Journal Saint-François – Pierre Langevin)

MOTONAUTISME.  L’écurie «Grand Prix Valleyfield» GP-444 prend une année sabbatique et se regroupe en prévision d’un retour éventuel sur le circuit de la Ligue de Régates d’Hydroplanes en 2020.

Marc Théorêt et Ghislain Marcoux ont décidé de reporter la construction d’un bateau de conception «Henderson» après avoir eu de sérieuses discussions avec les dirigeants des Régates de Valleyfield pour commander une coque neuve aux ateliers de Bert Henderson à Brockville en Ontario. Le duo campivallensien évoque des raisons familiales et professionnelles pour expliquer ce retrait momentané de la compétition dans la classe Grand Prix.

«L’état de santé de proches dans nos familles et une expansion de notre entreprise «Caravane Vaillancourt» nous ont forcé à retarder notre projet. Nous serons là en 2020», a indiqué Ghislain Marcoux.

«On aurait aimé que ce soit cette année mais on n’est pas déçus. Marc et Ghislain auront amplement le temps de se préparer pour 2020», de signifier le directeur général des Régates de Valleyfield, Michel Poirier. Une partie des travaux du nouveau bateau seront effectués par Donald Leduc à l’atelier «Hydroplane Valleyfield» en collaboration avec le maître-d’œuvre, Bert Henderson, ce qui devrait réduire la facture aux alentours de 75 000 $.

On ne verra pas l’hydroplane «Grand Prix Valleyfield» GP-444 sur les flots du circuit motonautique en 2019. (Photo: Pierre Langevin)

L’année dernière, aux Régates de Saint-Félicien, le pilote Ghislain Marcoux a survécu à une violente embardée qui a lourdement endommagé l’embarcation «Grand Prix Valleyfield». L’écurie de course a tout de même poursuivi ses activités en prenant possession de l’ancien «RTX Racing» GP-773 que pilotait Martin Rochon et ce, après avoir fait des travaux majeurs pour convertir la conduite directe du moteur à un système avec boîte d’engrenage.

A l’issue de la dernière saison, Ghislain Marcoux et Marc Théorêt ont fait savoir que leur retour passerait uniquement par la fabrication d’un bateau neuf. Avec l’ajout du «GP-12» qui sera pris en main par le Néo-Zéalandais Warwick Lupton, la classe Grand Prix entamera la saison 2019 avec 11 embarcations à la mi-mai aux Régates de Cambridge (Maryland).

Le «Grand Prix Valleyfield» GP-444, photographié avant d’être partiellement détruit lors d’une embardée survenue en juin dernier aux Régates de Saint-Félicien. (Photo d’archives)

Commenter cet article

avatar