Offrir à son prochain en temps de crise

Par Yanick Michaud
Offrir à son prochain en temps de crise
Malgré la période qui s'annonce difficile pour son entreprise, en raison de la crise actuelle, Marc Besner a décidé de donner au suivant. (Photo : Facebook - Caban à sucre et traiteur Marc Besner )

Les gestes de générosité se multiplient et les gens de la région ne font pas exception.

Même si la crise sanitaire promet d’être difficile pour eux, des entrepreneurs de la région ont décidé d’offrir aux plus démunis.

Marc Besner, propriétaire de la cabane à sucre du même nom a posé un geste altruiste. « N’oubliez pas que même en cas de crise, les gens dans le besoin doivent manger. C’est pourquoi nous avons décidé d’offrir les surplus de nourriture à des organismes de la région. Cette période est difficile pour tous. Entraidons-nous », a lancé l’homme d’affaires.

Il a décidé d’offrir de la nourriture au Café des Deux Pains, à l’Accueil pour Elle et à la Maison hébergement dépannage. « Ces organismes vont pouvoir nourrir plus de 800 personnes », a clamé celui qui s’apprêtait à vivre sa période faste de l’année. Le printemps est la saison la plus lucrative pour les cabanes à sucre. Toutes les activités sont annulées pour le moment.

Adapter son offre pour aider

Les propriétaires de la Boucherie Mario de Valleyfield ont quant à eux modifié leur manière de faire en offrant la livraison de différents formats de produits de qualité.

« Par mesure de sécurité si les gens ne peuvent se déplacer on offre la livraison », disent les entrepreneurs.

On peut même obtenir l’emballage demandé la journée même. Il suffit d’appeler avant midi le jour choisi. Ils ne prendront pas de commandes par Facebook ou courriel, mais on peut les joindre au 450 371-7146. On offre des Boîte économique, des Super menu, des forfaits Familial ou Quotidien. On peut cependant consulter les prix sur le Facebook de la boucherie.

Metro Daoust qui offre également le service en tout temps est prêt à se déplacer pour aider la population. La livraison locale est gratuite. Surtout les personnes âgées de plus de 70 ans qui doivent, à la demande du premier ministre François Legault, demeurer à la maison le plus possible. On peut faire parvenir sa liste d’épicerie en ligne.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des