«Nous mettons tout en oeuvre pour que tout se passe bien» – Nancy Rochefort

«Nous mettons tout en oeuvre pour que tout se passe bien» – Nancy Rochefort
(Photo : (Photo - Archives))

Le Camping Lac des Pins accueille ses premiers campeurs le 12 juin. Une situation qui ne plait pas à plusieurs résidents de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent. Mais les propriétaires du site assurent prendre toutes les mesures nécessaires pour que l’été soit plaisant et sécuritaire pour tous.

Deux pétitions ont circulé ces dernières semaines. Les signataires étaient nerveux à l’idée de voir des résidents de zones chaudes à la COVID venir s’établir dans le Haut-Saint-Laurent, peu frappé par la COVID-19. Nancy Rochefort, propriétaire du Camping situé à Saint-Antoine-Abbé, comprend les inquiétudes soulevées. Mais elle assure tout mettre en œuvre pour que ça se passe bien. «Il y aura les mesures de distanciation qui seront instaurées, le protocole d’entente que les campeurs devront signer concernant les règlements supplémentaires dus à la COVID-19, les recommandations de la santé publique et le guide du camping en temps de pandémie auquel on doit se conformer, mentionne-t-elle. Avec toutes ses mesures, nous avons confiance que tous pourront profiter d’un été tout en respectant les directives.»

Le gouvernement a autorisé les terrains de camping à rouvrir cet été. Depuis le 1er juin. Mais le Camping Lac des Pins a préféré attendre et être prêt. Mais une fermeture à long terme aurait pu avoir des effets néfastes. «Nous craignons que les campeurs voyageurs qui sont habitués de venir chez nous ne reviennent plus, dit Nancy Rochefort. Les impacts peuvent se refléter sur plus d’une année. Également les campeurs saisonniers qui désirent faire du camping cet été, pourraient choisir un autre camping si nous n’ouvrons pas cette année. »

Habituellement, entre 4000 et 6000 personnes se retrouvent sur le site. Ce sera beaucoup moins cette année. Avec seulement les saisonniers et aucun visiteur, le nombre devrait chuter de 50 %. Ce qui se fera ressentir sur les finances évidemment.

Un été de camping qui évoluera avec le temps. Pour le moment, les activités à grands rassemblements ne sont pas permises. Les aires communes seront aussi fermées. Les propriétaires demeureront attentifs aux directives de la Santé publique si des permissions s’ajoutent. Mais pas au détriment de la santé.

Le camping est un loisir qui a des effets positifs sur le mental et Mme Rochefort est convaincue que les campeurs sauront bien se protéger de la COVID pour préserver ce droit.

Le maire de Franklin confiant

Douglas Brooks, maire de la municipalité de Franklin, dit avoir rencontré les sœurs Rochefort avant que le gouvernement ne donne son aval à l’ouverture des campings. «Elles avaient les documents de Camping Québec, de la CNESST et le contrat social qu’elles ont conçu; on avait quelque chose en mains qui permettait de baisser les inquiétudes de la population et de s’assurer de la santé de leur clientèle, a-t-il indiqué. De mon côté, je suis satisfait.»

M. Brooks a même fait la recommandation au conseil des maires de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, d’utiliser ces mêmes documents dans les campings. Parce que si le Camping Lac des Pins est le plus gros dans la région, il y a autant de place pour les campeurs dans le reste du secteur. «Chaque camping doit protéger ses campeurs, assure-t-il. Ce ne sera pas facile à faire appliquer, mais tous les Québécois ont un devoir envers les autres de le faire respecter. J’ai une grande confiance; il n’y a pas un campeur qui n’est pas sensibilisé à l’incertitude de la population. »

Certaines municipalités ont demandé une surveillance accrue de la Sûreté du Québec cet été dans la région. Les jeunes cadets verront leurs tâches modifiées pour s’assurer de l’application des règles sanitaires.

Partager cet article

11
Laisser un commentaire

avatar
7 Comment threads
4 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
11 Comment authors
RobynBeverly bridgesLise ParentChantal RufiangeMartin Bouchard Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Me notifier des
Ginette Therrien
Guest
Ginette Therrien

Moi je viens d une petite ville de la monteregie et je camp au lac des pins , j’ai une extension à ma roulotte ,donc JE PAIE DES TAXES MUNICIPALES À FRANKLINS, et je ne suis pas la seul. Alors n’oubliez pas, que beaucoup de campeurs participent ACTIVEMENT à votre économie.

Caryne lamontagne
Guest
Caryne lamontagne

Vous avez complètement raison moi aussi j’ai une extension et je paie des taxes de ville alors je crois que nous avons le droit de dire notre opinion !

Chirli
Guest
Chirli

C’est exactement ce que j’en parlais avec mon mari.
Nous payons des taxes qui nous donnes des droits dans la ville même.
Comme vous le dites nous prenons part de leur économie.

Sandy
Guest
Sandy

Est ce quon va avoir le droit au camping sauvage?

roger poirier
Guest
roger poirier

Vous a bien raison moi aussi je paie des taxes c est malheureux pour les marchants des alentours c est vrai ont participe a leurs economies pendant 6 mois bravo Madame Therrien bonne saison attention a vous

Isabelle
Guest
Isabelle

Je suis résidente de Ormstown, et déjà cette semaine j’ai croiser des gens de d’autre région au Super C qui se plaignait que dans leurs ville il n’y a pas d’attente a l’entrée des commerces! La dame a fini par me dire «  Avoir su j’aurais faite mon épicerie avant de descendre au Lac des Pins » Je crois que c’est pas mal plus ce genre d’incident qui inquiète les gens d’ormstown et environs.. Pas le fait que les campeurs ne respecte pas le 2m a l’interieur du camping!!! * A ne pas oublier que les personnes ayant un terrain avait… Lire la suite »

Chantal Rufiange
Guest
Chantal Rufiange

Vous avez raison, le gouvernement a bien dit que les campeurs fassent leur épicerie dans leur ville avant de partir et non sur le chemin du camping. Malheureusement, il y en a toujours qui ne comprenne pas… et ce sont eux qui font en sorte que la panique se propage…

Martin Bouchard
Guest
Martin Bouchard

Je penses que nous devons aussi penser aux jeunes, ils ont besoins de voir autres choses, changer d’air retrouver des amis. Mon nom est Martin Bouchard, je suis éducateur spécialisé et coach familial. Pensez aux jeunes qui aiment la variétés d’activitées que l’on retrouve au Camping Lac des Pins. J’ai confiance en l’organisation pour mettre en place des activitées qui répondent aux besoins des jeunes et qui vont respecter les règles gouvernementales. Je penses à toutes les personnes qui travaillent au Camping l’été, les jeunes moniteurs, les jeunes qui attendent avec impatience de devenir aide moniteur. Pensez aux jeunes entrepreneurs… Lire la suite »

Lise Parent
Guest
Lise Parent

Nous ferons tout le nécessaire!!
Le camping c’est bon pour le moral!!
Merci de nous permettre de profiter de notre camping, étant donné qu’on paye des taxes scolaires et municipales!!

Beverly bridges
Guest
Beverly bridges

Yes if they follow the rules!!wear a mask when visiting our towns !!!social distance at camp!!wear a mask !!!!enjoy the camp!!have you driven by there !!!

Robyn
Guest
Robyn

Les campeurs ne respecte pas les consignes. Ils sont partout à Ormstown. Vraiment triste comme situation pour ceux qui vie dans la région. Les personnes en charge nous avons garantie qu’ils sera pas dans nos magasins et c’est pas vrai!!!! Samedi matin il avais plusieurs dans nos magasins et dans la ville d’Ormstown!!