Meghan Oak : Une expérience convaincante à Star Académie

Par Mario Pitre
Meghan Oak : Une expérience convaincante à Star Académie
Meghan Oak a vécu une expérience enrichissante lors de sa participation à Star Académie. (Photo : Gracieuseté)

La jeune auteure-compositrice-interprète Meghan Oak a fait vibrer sa ville natale de Coteau-du-Lac et les environs lors de sa présence à Star Académie. Une expérience vraiment convaincante pour elle.

« J’ai appris beaucoup en peu de temps, mais cette expérience m’a vraiment prouvé que je voulais faire ça dans la vie », a confié la jeune artiste, une semaine après avoir été évincée de la compétition.

Meghan s’était inscrite aux auditions de Star Académie « parce que j’étais rendue là dans ma carrière », dit-elle. L’académicienne possédait déjà une courte expérience dans le domaine de la chanson, avec un premier mini-album lancé en octobre, ainsi qu’une formation dans le milieu des médias.

« Mon but était d’apprendre le métier d’artiste et de vivre une vraie expérience des arts de la scène. J’ai eu la chance de participer à quatre soirées variétés et ça a été très enrichissant… j’ai appris à la vitesse Grand V », assure-t-elle.

Le groupe de participants était très bien encadré par l’équipe de production. « Malgré un horaire très chargé, tous voulaient s’assurer qu’on se sente bien au sein de l’académie. » Du lundi au mercredi, du matin jusqu’à tard en soirée, les académiciens prenaient part à diverses formations ainsi qu’à des ateliers en présence de leurs mentors. Puis à compter du jeudi, c’était la préparation en vue du gala prévu le dimanche.

Une vie au jour le jour constamment entourée de caméras et de micros, avec la présence constante de l’équipe technique. « Au début, je ne pensais jamais être capable de faire abstraction des caméras, mais il s’est créé de tels liens avec les autres membres du groupe que je suis parvenue à oublier. Ils ne venaient jamais envahir totalement notre intimité », a pu constater Meghan.

Mais vivre trois semaines en présence de vrais professionnels de la chanson s’est avéré déterminant pour l’auteure-compositrice-interprète. « Pour exercer ce métier, ça prend beaucoup de confiance en soi. Et d’obtenir l’approbation et l’encouragement de ces artistes établis depuis longtemps m’a vraiment convaincue que j’avais ma place dans ce métier. »

Meghan parle d’ailleurs du lien particulier établi avec Gregory Charles. « Au début, il avait de la misère à comprendre quel type d’artiste j’étais. Au fil du temps, il m’a incitée à croire davantage en moi et il a pu en arriver à découvrir l’artiste qui se cachait en moi. Dans la dernière semaine, j’ai senti qu’il avait un regard paternel à mon endroit et ça a été un élément qui m’a permis de donner tout ce que j’avais en moi en performance. »

Meghan Oak ne sort pas amère de cette expérience même si elle croit qu’elle aurait pu y rester plus longtemps. « Je suis sereine avec ça, je crois que la manière dont tu en sors en dit beaucoup sur tes capacités à faire ton chemin. »

C’est ainsi qu’après quelques jours loin de la ville, elle s’est remise à l’écriture et entrevoit des projets de nouveau single et de spectacles, lorsque ceux-ci seront permis.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires