Me Martin Pilotte plaide pour l’Antichambre

Par Steve Sauvé
Me Martin Pilotte plaide pour l’Antichambre
Malgré un horaire chargé

Homme de cœur, Me Martin Pilotte est à l’origine de la visite des juges, procureur, avocat en défense et même de la directrice du Palais de justice de Valleyfield, à l’Antichambre 12-17.

Me Pilotte s’implique beaucoup dans la collectivité même si son horaire professionnel est bien rempli. Pour lui, il est important d’aider les organismes de la région.

«Nous avons de belles carrières. Toutefois, ce n’est pas facile pour tous, de dire l’avocat. C’est très intéressant d’aider les jeunes à se réhabiliter. L’Antichambre est un service essentiel et si l’on peut contribuer à faire connaître la ressource c’est tant mieux.»

Bien au fait de la situation financière précaire de l’organisme, Me Pilotte assure qu’il y a plusieurs façons de contribuer. «Oui, les gens peuvent faire des dons, informe-t-il. Mais, il est aussi possible de s’impliquer en faisant du bénévolat ou en faisant la promotion de la ressource. Pour notre part, à la suite de la visite, diverses options peuvent être envisagées.» 

«Le tribunal peut exiger que les dons imposés soient versés à la ressource, explique Me Pilotte.  Il est également possible que des personnes étant dans l’obligation d’effectuer des travaux communautaires soient dirigées à l’Antichambre. Il faut aider cet organisme.» 

L’effet de la visite de l’Antichambre sur le groupe d’invités de Martin Pilotte n’aurait laissé personne indifférent. «Nous sommes sortis de là réellement touchés. Le travail accompli par l’équipe de l’Antichambre est digne de mention, dit M. Pilotte. Ce sont des gens de cœur qui font une grande différence dans la vie de certains jeunes.» 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires