Manifestation importante aux yeux d’Anne Quach

Manifestation importante aux yeux d’Anne Quach

En se prononçant une fois de plus sur l'environnement, Anne Quach espère que le gouvernement comprendra l'importance d'agir.

Crédit photo : Courtoisie

La députée fédérale Anne Quach participe vendredi à la manifestation mondiale pro-climat en compagnie de membres de son équipe, de citoyens de sa circonscription, mais aussi de membres de sa famille.

« J’y vais avec mon mari, mais aussi ma fille. Elle a préparé sa pancarte. Nous allons faire ça en famille, parce que c’est important. Parce que la jeunesse c’est la prunelle de nos yeux », lance la députée du NPD qui accorde une large importance à la question environnementale.

« Il reste très peu de temps pour limiter les dégâts. Il faut rapidement changer les mentalités. Le gouvernement actuel semble garder les bras croisés et attendre visiblement un miracle. Que tout se règle par magie. Au contraire, il faut agir. La taxe carbone, c’est bien beau, c’est une partie de la solution, mais ce n’est pas suffisant. Ce n’est pas tout. Il n’y a pas de plan global où tous les ministères doivent atteindre des objectifs en matière de GES. Nous devons cesser de financer les sables bitumineux. Ça prend un plan clair. Le gouvernement actuel n’en a pas et les scientifiques ne peuvent mesurer ce que nous devons faire. Nous devons prendre le sort de la planète au sérieux. Nous devons faire attention à nos enfants et prendre le sport de la planète au sérieux », relate Anne Quach qui dit également attendre avec impatience le budget fédéral qui sera présenté cette semaine à Ottawa. Elle aimerait compter sur un budget qui donne une large importance à la protection de l’environnement.

Un appui fort des étudiants

Quant à la participation des étudiants du Collège de Valleyfield à la manifestation de vendredi à Montréal, Anne Quach s’est réjouie. « Je suis fière de leur décision de faire partie de ce mouvement mondial. Je voulais qu’ils soient présents afin de pouvoir passer un message clair », conclut la députée engagée dans cette lutte aux changements climatiques.

Commenter cet article

avatar