L’univers artistique de Claude H. Vallée comme source d’inspiration

Par Mario Pitre
L’univers artistique de Claude H. Vallée comme source d’inspiration
Claude H. Vallée et une de ses sculptures récentes baptisée «La jument folle de la nuit», inspirée du mouvement Recyclart. (Photo : Photo Journal Saint-François Pierre Langevin)

L’artiste multidisciplinaire Claude H. Vallée vivra une expérience nouvelle au courant du mois de mai, en exposant ses plus récentes œuvres à La Factrie, café culturel, tout en devenant source d’inspiration pour cinq artistes du Réseau Art Spontané.
«Quand on m’a proposé cette formule, j’étais à la fois content et insécure à l’idée de travailler en groupe car je suis un grand solitaire, j’aime travailler à ma façon, chez moi dans mon atelier; mais malgré tout ce n’était pas une raison pour reculer», confie l’artiste récipiendaire du Prix Reynald-Piché en 2016.
Ainsi, du 1er au 31 mai, Claude H. Vallée exposera des sculptures récentes inspirées du mouvement Recyclart (réalisées à partir de matériaux recyclés), des bannières, des peintures, de même que des dessins à colorier provenant de sa collection Les Coloristes. «Tout comme pour la musique, ce sont des partitions visuelles que chacun peut interpréter à sa façon en y ajoutant ses couleurs», dit-il.
Ce créateur, dont le passé a aussi été ponctué par la poésie et par son passage à la direction de la Recyclerie Beauharnois-Salaberry, est avant tout un artiste qui aime créer sans contraintes et c’est ce qu’il dit apprécier de la formule proposée par La Factrie, café culturel.

La directrice de La Factrie, café culturel, Émilie Fortier, est heureuse de s’associer à Claude H. Vallée dans le cadre d’une soirée de création du Réseau Art Spontané. (Photo Journal Saint-François Pierre Langevin)

Le Réseau Art Spontané
Deux événements marqueront cette exposition. Outre le vernissage prévu le jeudi 2 mai de 17h à 19h, Vallée participera à une soirée de création du Réseau Art Spontané le jeudi 23 mai dès 19h30, aux côtés de cinq artistes de la région.
«L’an dernier, les artistes du RAS s’étaient inspiré de divers éléments pour réaliser leurs œuvres, mais cette année on a choisi de faire appel à un artiste invité et on a tout de suite pensé à Claude», raconte Émilie Fortier, directrice générale de La Factrie.
Les cinq participants, trois artistes semi-professionnels et deux étudiants du Collège de Valleyfield, seront donc invités à créer des tableaux à partir d’éléments inspirés des œuvres de Claude H. Vallée. L’événement sera d’ailleurs ouvert au public.
Comme ce fut le cas pour l’an 1 du Réseau Art Spontané, les œuvres réalisées cette année seront intégrées à une exposition itinérante dans différents lieux d’exposition de la région. Une belle occasion, estime Émilie Fortier, de créer des liens entre les artistes et la population de différentes localités.

(Photos Pierre Langevin)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des