Leur Zoé tué par un autre chien

Leur Zoé tué par un autre chien

Des résidents de Châteauguay pleurent la mort tragique de leur chien. Leur Zoé a été tué par un autre chien. Lequel a été saisi et son maître, un résident de Salaberry-de-Valleyfield, a écopé un rapport d’infraction général.

« Le 24 février, ma femme est sortie promener notre chien à l’heure du dîner. Un pitbull est sorti d’un terrain de la rue Provost et il a tué notre chien au bout de la laisse », a relaté au journal un citoyen qui préfère que son nom ne soit pas publié « par peur de représailles de propriétaire de ce type de chien ».

Sa femme souffre « d’un très gros choc post traumatique », a déploré l’homme.

Porte-parole de la Ville de Châteauguay, Stéphanie Gosselin a indiqué que « le chien agresseur, qui n’avait aucun antécédent, serait de race boxer mélangée avec lévrier et non un pitbull ».

Le maître de Zoé reste persuadé qu’il s’agit d’un pitbull et il exhorte la municipalité à interdire ce type de chien. « Il va y avoir poursuite. La cour en décidera. Moi je n’attendrai pas que ça arrive à un enfant. Châteauguay se doit de bouger avant que ça arrive encore », a-t-il exprimé dans un courriel.

Plutôt que d’interdire les pitbulls, la Ville de Châteauguay a adopté une règlementation en lien avec la nouvelle loi provinciale sur les chiens dangereux.

Le chien saisi

Chien saisi

À la suite de l’attaque, « un rapport d’infraction général a été rédigé en vertu du règlement municipal de la ville à l’endroit du propriétaire du chien agressif et le chien a été saisi », fait part Stéphanie Gosselin.

« Comme le propriétaire du chien réside à Valleyfield, que cette ville n’a pas de procédures concernant les chiens dangereux et que l’évènement a eu lieu ici, la Ville de Châteauguay a pris en charge la situation », a-t-elle expliqué.

La SPCA Roussillon a été chargée par la Direction du greffe de la Ville de Châteauguay de garder le chien jusqu’à son évaluation par un vétérinaire. « C’est ce dernier, suite à l’évaluation de l’animal, qui émettra des recommandations pour la suite des choses. Le chien n’est toujours pas sorti pour le moment et restera sous la garde de la SPCA jusqu’à ce que son évaluation soit complétée et que les recommandations puissent être appliquées », a informé vendredi Mme Gosselin.

En cas d’attaque

« En cas d’attaque de chien nécessitant une assistance immédiate et urgente, les citoyens doivent contacter le 9-1-1 pour que le Service de police intervienne rapidement, informe la municipalité. Tout rapport impliquant ce genre de situation est transmis immédiatement au greffier de la Ville qui s’enquiert de procéder aux démarches nécessaires pour la prise en charge de l’animal agresseur. Pour toute autre attaque où la police n’intervient pas, les citoyens peuvent communiquer avec le Service de police sans passer par la ligne d’urgence au 450 698-1331. »

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jean-Francois Grenier
Jean-Francois Grenier
1 mois

Vraiment très triste cette situation mais encore une fois les gens ne connaissent pas les races de chiens et s’attaque immédiatement une race en particulier. Ce ne sont pas les races qui sont dangereuse mais souvent les propriétaires