Les TrekCoises: des aventurières en or

Les TrekCoises: des aventurières en or

Xaviera Daoust, Catherine Croteau et Marie-Andrée Laplante ont célébré à l’arrivée du «Trek Rose Trip». Les TrekCoises ont raflé l’or dans la catégorie «experte».

Crédit photo : (Photo: gracieuseté)

ACCOMPLISSEMENT. Une longue marche totalisant plus de 65 kilomètres dans le désert du Maroc s’est avérée épuisante mais tellement satisfaisante pour trois aventurières de la région qui ont vécu l’expérience d’une vie au dernier «Trek Rose Trip».

Non seulement Xaviera Daoust, Catherine Croteau et Marie-Andrée Laplante ont adoré le périple qui a nécessité «un effort de 110%», elles l’ont accompli de façon exemplaire en atteignant la plus haute marche du podium. Les TrekCoises ont obtenu un résultat inespéré dans les épreuves d’orientation pour rafler l’or dans la catégorie experte.

Une longue marche dans le désert marocain s’est avérée éprouvante pour les quelque 70 équipes féminines participantes.

Des chaleurs excédant 30 degrés et des parcours exigeants en termes de dénivelés ont amené le courageux trio féminin à la limite de l’endurance lors de cette expédition de 6 jours. Un travail d’équipe et une préparation minutieuse ont permis aux femmes de Salaberry-de-Valleyfield et de Soulanges de se démarquer parmi les 16 équipes inscrites chez les expertes.

Les TrekCoises ont récolté 2980 points sur une possibilité de 3000 pour éclipser une autre équipe québécoise, «Vision», qui a pris le 2e rang avec un cumulatif de 2968 points. «Nous avons dévié de notre trajectoire d’environ 300 mètres seulement au total», relate Catherine Croteau, qui a louangé ses acolytes pour avoir gardé le cap (chaque 200 mètres) à l’aide d’une simple boussole et d’un «road book» lors des trois boucles de quelque 22 km chacune.

Les aventurières de Soulanges et de Salaberry-de-Valleyfield sont montées sur la plus haute marche du podium lors de la remise des médailles à Erfoud au Maroc.

La résidente de Coteau-du-Lac affirme avoir été éprouvée physiquement et mentalement lors de l’aventure, la plus intense qu’elle a pu expérimenter. «Ce fut tout un défi. Nous étions constamment en plein soleil, sauf un dîner où il y avait l’ombre d’un seul arbre. J’ai été malade lors de la dernière journée», raconte la massothérapeute âgée de 40 ans.

Pour Xaviera Daoust, qui s’était déjà dépassée dans le désert au Rallye féminin «Rose des Sables» en 2011, cette récente expédition aura été plus vraie. «En marchant pendant 8 à 9 heures, tu as plus le temps d’apprécier (le paysage) que dans un camion à 60 km/h», décrit la technicienne de génie civil de 37 ans, qui habite Les Coteaux.

Catherine Croteau, Marie-Andrée Laplante et Xaviera Daoust ont vécu une expérience inoubliable au Maroc.

La randonnée d’orientation écoresponsable et solidaire a tout de même apporté son lot de difficultés au triumvirat féminin. «Marcher si longtemps dans une telle chaleur, c’est dur pour les pieds. La peau reste sensible et j’ai toujours mal», élabore la Coteauloise au retour du périple durant lequel le mercure pouvait grimper de 3 degrés le matin à plus de 30 degrés en après-midi avec une montée de 15 degrés en moins d’une heure. Les TrekCoises ont d’ailleurs eu un choc en voyant de la neige sur la route entre Casablanca et Midelt.

Des chaleurs de 30 degrés et des parcours exigeants ont amené les femmes à la limite de l’endurance.

La Campivallensienne Marie-Andrée Laplante s’est engagée dans ce projet pour sortir de sa zone de confort. Le cheminement a passé par une remise en forme et l’objectif de vivre une expérience enrichissante a été atteint. «L’aspect le plus difficile a été la campagne de financement qui s’est étalée sur 10 mois», mentionne la femme de 36 ans, une inspectrice en urbanisme à la Ville de Notre-Dame-de-l’Ile-Perrot.

Les TrekCoises ont visité un village marocain où un élevage de chèvres est soutenu par le «Trek Rose Trip».

Ce voyage a été bénéfique au plan personnel et humain pour les TrekCoises qui ont amassé près de 13 000 $ au profit de l’association «Le cancer du sein, parlons-en!» et de l’organisme «Enfant du désert». Les aventurières ont aidé au parrainage d’un enfant marocain et elles ont visité un village où un élevage de chèvres a été possible grâce aux contributions de l’événement «Trek Rose Trip». Les TrekCoises ont également redonné à la communauté locale en faisant des dons à OVPAC, Moisson Sud-Ouest et l’Accueil pour Elle.

Maintenant que la poussière (… et le sable) est retombée, les filles peuvent apprécier davantage chaque jour leur expérience en se rappelant leur devise : «On ne devient pas gagnant en dépassant les autres, mais en se dépassant soi-même.»

1
Commenter cet article

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Sylvie Legault Recent comment authors
Sylvie Legault
Invité
Sylvie Legault

À vous trois , toutes mes félicitations!

Je ne vous connais pas sauf par l’entremise de Ginette la mère de Xaviera.

Que de détermination, d’enthousiasme.
Vous devenez , malgré vous peut-être, une source d’inspiration incroyable. À vous lire j’ai à mon tour envie d’entreprendre des changements que je repoussais et qui tout à coup deviennent vitaux.

Metci d’avoir partagé votre parcours, votre force, votre expérience!!!

Salut à vous toutes.