Les restaurants ouvriront le 15 juin

Par Ali Dostie
Les restaurants ouvriront le 15 juin
Les restaurants et terrasses pourront accueillir les premiers clients de la saison estivale lundi prochain. (Photo : (Photo - destinationvalleyfield.com))

15 juin. C’est à cette date que les restaurants à l’extérieur de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), de la région de Joliette et de l’Épiphanie accueilleront les clients, tant à l’intérieur que sur les terrasses. 

Aucun nombre maximum de clients ne sera fixé aux restaurateurs. Seulement, ceux-ci devront s’assurer que la distance de deux mètres soit respectée en tout temps, a indiqué le ministre du Travail Jean Boulet, en point de presse ce 8 juin.

«Les Québécois ont été disciplinés, c’est une des raisons qui nous permet de franchir cette nouvelle étape dès la semaine prochaine», a-t-il avancé.

Le conseiller médical stratégique à la Direction générale de la santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux Dr Richard Massé, a toutefois mis en garde la population de la CMM d’être «encore plus vigilante que les autres», puisque la situation est plus récemment sous contrôle. C’est ce qui explique le délai de réouverture d’une semaine.

Québec souhaite pouvoir maximiser l’utilisation des terrasses puisque la distanciation physique aura pour effet de réduire le nombre de clients que peut accueillir un restaurant.

Un assouplissement des règles de la Régie des alcools des courses des jeux permettra d’exploiter temporairement un permis d’alcool sur une terrasse, avec l’accord de la municipalité.

Terrasses temporaires

Valleyfield devrait annoncer sous peu des mesures concrètes pour les restaurateurs. «La Ville dévoilera d’ici la fin de la semaine les nouvelles règles qui permettront aux restaurateurs d’aménager des terrasses temporaires d’ici à ce que les restrictions soient levées, a indiqué le maire Miguel Lemieux. Nous dévoilerons également jeudi la programmation culturelle estivale. Il s’agira, considérant le contexte particulier, d’une programmation d’envergure qui fera honneur à notre réputation de ville festive.»

Il ajoute que des discussions ont eu lieu avec les commerçants du centre-ville pour revoir la configuration du secteur durant la période estivale. «Piétonnisation, fermetures partielles, animation de rue, etc, sont sur la table, a mentionné le maire. Nous allons ajuster notre plan de match en fonction des commentaires reçus et des annonces du gouvernement concernant le déconfinement.»

Règles strictes

Les restaurateurs devront se soumettre à un nombre de règles et devront respecter les normes d’hygiène, de désinfection et de distanciation contenues d’un guide rédigé par la CNESST.

Afin de limiter le nombre d’échanges d’objets, il est, par exemple, recommandé aux restaurateurs de présenter leur menu sur une ardoise ou un écran. Les chaises, tables et autres surfaces fréquemment touchées devront être désinfectées fréquemment.

Le port du masque et d’une protection oculaire sera obligatoire pour les employés du service et en cuisine, si la distance de deux mètres ne peut être respectée. Selon M. Boulet, la visière pourrait remplacer ces deux mesures de protection.

Dans les buffets, les aliments devront être servis par des employés et non par les clients eux-mêmes.

Les clients devront se tenir aux mêmes règles que celles pour les rassemblements extérieurs et intérieurs, comme la distanciation physique, et le maximum de 10 personnes de trois familles.

Si les modifications au projet de loi 61 sont adoptées, il sera autorisé de prendre un verre sans commander de nourriture dans un restaurant. Le projet de loi vise aussi à permettre aux restaurateurs de livrer de l’alcool, via des intermédiaires comme ubereats.

Par contre, l’annonce de ce lundi ne vise pas les propriétaires de bars, mais seulement les établissements qui ont des permis de préparation des aliments. Le ministre Boulet a évoqué des «enjeux qui nous préoccupent» à l’égard de ces établissements, où la proximité entre les clients est plus grande.

«On complète nos analyses avec la CNESST et la Santé publique. Une annonce viendra en temps opportun, dans des délais raisonnables », a-t-il soutenu.

Mille agents de prévention de la CNESST et 450 inspecteurs auront un rôle de prévention et d’information auprès des établissements.

Rassemblements intérieurs

Les rassemblements intérieurs dans un lieu privé seront autorisés à partir du 22 juin dans la CMM, et une semaine plus tôt dans le reste du Québec. Ils ne peuvent dépasser un maximum de 10 personnes, d’un maximum de trois familles.

Encore une fois, la distance de deux mètres doit être respectée.

«Il y a plus de zone à risque de se transmettre des infections… C’est toujours important de prendre des précautions, comme nettoyer salle de bain, poignées de portes, etc.» le Dr Richard Massé.

On ne doit pas inviter de personnes malades, sous investigation ou à risque (gens de 70 ans et plus, personnes atteintes de maladies chroniques, …). «Ça ne veut pas dire que vous ne pouvez pas sortir, mais il faut être doublement prudent.»

Dr Massé suggère aussi de prendre note des personnes qui viennent visiter la demeure, afin de pouvoir les retracer rapidement advenant qu’une personne soit infectée.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des