Les Pic-Bois pour le meilleur et pour le rire

Les Pic-Bois pour le meilleur et pour le rire
(Photo : (Photo - capture d'écran))

Depuis la formation des Pic-Bois, Dominic Massicotte n’avait jamais été séparé aussi longtemps de ses acolytes Maxime Gervais et Julien Bernatchez. Éloignés de la scène, les humoristes ne manquent toutefois pas d’imagination. Et leurs personnages tout aussi iconoclastes les uns que les autres sont un baume pendant le confinement. 

«On reçoit beaucoup de commentaires de gens qui nous disent qu’on leur fait du bien, explique Dominic Massicotte. Robert Collins, un homme qui doit avoir 60 ans nous écoute avec ses chums et nous remercie à chaque fois. »

Plusieurs fois par semaine, les Pic-Bois réunissent les fans derrière un Facebook live. Chaque fois, un nouveau personnage sort de leur univers fascinant. «C’est Maxime qui a proposé ça, explique Dominic. Le plus drôle c’est qu’au début j’ai passé mon confinement chez mes parents à Valleyfield où je n’ai aucun costume. Un moment donné, un de mes personnages avait une casquette de Volkswagen Valleyfield ou un masque de Freddy Kruger que j’avais enfant. Je regardais à côté et je prenais ce que je trouvais. »

Les personnages présentés depuis le confinement sont des créations originales. Les gars qui ont fait beaucoup d’impro réussissent à susciter le rire avec les moyens du bord.

Le personnage du jour! Épisode 16

Le personnage du jour! Épisode 15

Posted by Les Pic-Bois on Friday, May 1, 2020

Un Zoofest virtuel

L’été des Pic-Bois va battre de l’aile en raison de la crise. Le milieu de l’humour, comme tous les arts de la scène, écope en ce moment. ««Cent pour-cent de nos shows ont été annulés, confirme Dominic. on avait de beaux projets; ça s’annonçait comme notre été le plus diversifié qui nous aurait permis de bien établir les Pic-Bois. C’est fâchant, mais d’une certaine manière ce n’est pas un refus ou un rejet; c’est la situation qui s’impose. »

Dominic, Maxime et Julien ont toutefois un spectacle qui s’est ajouté à leur horaire. Le Zoofest présente le Ha Ha Ha FSTVL du 28 au 31 mai. Une quarantaine d’artistes vont divertir la foule qui s’isolera dans le confort de leur salon. «Le Zoofest a été important dans notre parcours et on remercie Cindy Trudel, aussi de Valleyfield, qui est la directrice de la programmation. On a vu une opportunité incroyable. Au départ le concept virtuel je voyais plus ça pour du stand up, mais on a appelé Junior Girardeau, programmateur, qui nous a dit recherché des projets différents. »

Le trio a écrit un spectacle de 40 minutes. Ils mettront en scène un brainstorm des Pic-Bois. Chacun dans leur domicile, sans décor ni artifice. Une idée qui se fait sur l’application Zoom et qui permet d’entrer au coeur de la création. «On s’est dit qu’on ne pouvait pas faire un show comme d’habitude», termine Dominic.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des