Les pénalités font mal aux Braves

Les pénalités font mal aux Braves

Nicolas Desgroseilliers a été une menace constante face aux Rangers de Montréal-Est jeudi soir et il a réussi son 11e but de la saison dans une défaite au pointage de 4-3.

Crédit photo : (Photo: Journal Saint-François – Pierre Langevin)

HOCKEY JUNIOR. Les Rangers de Montréal-Est ont joué les trouble-fête contre les Braves de Valleyfield et ils ont mis fin à la série de 6 victoires consécutives de la formation campivallensienne, jeudi soir, devant près de 400 amateurs réunis à l’aréna Salaberry.

Les visiteurs sont sortis avec les honneurs en marquant deux fois en supériorité numérique dans l’intervalle de quelques minutes dans la seconde portion de la 3e période et ils l’ont emporté par la marque de 4-3.

Brandon Picard (12e) a profité d’un jeu de puissance à 5 contre 3, le 3e dans la rencontre du côté des Rangers, pour briser une égalité de 2-2 à la 12e minute de l’engagement final. Xavier Grier, qui avait écopé d’une punition pour coup de bâton en faisant partir le hockey d’un adversaire, était toujours au cachot lorsque le club montréalais a doublé son avance grâce au 8e filet de Xavier Jean.

Les Braves, qui avaient été parfaits jusque-là en désavantage numérique et qui avaient maîtrisé deux fois les Rangers à 5 contre 3 au cours des 40 premières de jeu, ont fini par plier. Jacob Lapierre (16e) a redonné espoir aux locaux en complétant des passes de Xavier Grier et Etienne Caron à 17:59. Les Braves ont retiré leur gardien Samuel Richard et ils ont menacé à plusieurs reprises par la suite mais le portier des Rangers, William Lavallière, a fermé la porte.

Carl-Olivier Dignard (9e) a ouvert le pointage avec la complicité de Jordan Levac et Nicolas Desgroseilliers à 12:24 du premier vingt. Alexandré Grisé (14e) a riposté moins d’une minute plus tard au moment où les Rangers étaient à court d’un homme mais les Braves ont repris les devants avant la fin de l’engagement grâce à Nicolas Desgroseilliers (11e) qui a décoché un boulet de la ligne bleue sur un jeu de puissance à 19:24 après avoir été alimenté par Dignard et Levac.

Le score de 2-1 est resté intact jusqu’à 17e minute de 2e tiers quand Maxime Poulin (10e) a trouvé le fond de la cage sur une séquence où le gardien campivallensien Samuel Richard n’y pouvait rien. En bout de ligne, les 3 pénalités décernées aux Braves en moins de 180 secondes entre la 10e et la 13e minute de la 3e période ont fait la différence.

Derek Dicaire, qui a été victime d’un coup vicieux de Victor Latulippe (suspendu 2 matchs) à Longueuil vendredi dernier, a joué les deux premières périodes avec une visière pleine mais il est demeuré au banc, par mesure de précaution, au 3e engagement. Shane Ford purgeait le premier de deux matchs de suspension à la suite d’un incident survenu à Pierrefonds contre le Révolution dimanche après-midi.

L’entraîneur-chef David Rochon ne s’est pas gêné pour questionner le travail des officiels dans ses commentaires d’après-match. «Il y a eu des punitions qu’on méritait et d’autres qui étaient douteuses. Nous avons écopé d’une pénalité pour obstruction sur leur gardien quand il était sorti de son but de 5 pieds et les Rangers ont compté un but en rentrant dans notre gardien pendant qu’il était dans son rectangle. Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est deux poids, deux mesures mais on est habitués avec eux (les officiels)», a formulé le «coach» des Braves.

David Rochon a tout de même admis que ses troupiers n’ont pas connu leur meilleure sortie. «Le résultat est décevant mais on ne méritait pas la victoire. On n’a pas joué un bon match. Dans nos dernières victoires, nous avons cultivé quelques mauvaises habitudes mais on sortait quand même avec les deux points», devait-il signifier.

Les Rangers dirigé 34 rondelles vers Samuel Richard et William Lavallière a réalisé 28 arrêts aux dépens des Braves. Les unités spéciales ont favorisé Montréal-Est, qui ont été «2 en 8» sur l’attaque massive comparativement à «1 en 6» pour les Campivallensiens.

Les Braves, qui ont été rejoints par les Rangers au classement général (27 points), ont une partie de plus à disputer. Dimanche après-midi, à compter de 14 h, les protégés de David Rochon affronteront l’Éverest de la Côte Sud à l’aréna de Montmagny.

Commenter cet article

avatar