Les Braves se sont mis en marche trop tard

Les Braves se sont mis en marche trop tard

Les Flames de Gatineau ont marqué 3 buts sans riposte en première période et ils ont éventuellement vaincu les Braves de Valleyfield au pointage de 4-2, jeudi soir à l’aréna Salaberry.

Crédit photo : (Photo: Journal Saint-François – Pierre Langevin)

HOCKEY JUNIOR. Deux joueurs des Flames de Gatineau se sont pointés sur la patinoire au milieu de la première période mais ils n’ont pas été les seuls à se présenter en retard lors de la défaite de 4-2 subie par les Braves de Valleyfield aux mains de la formation gatinoise, jeudi soir, devant quelque 500 amateurs réunis à l’aréna Salaberry.

L’équipe au complet des Braves s’est mise en marche seulement au 2e engagement et ce faux départ aura coûté la victoire aux troupiers de l’entraîneur-chef David Rochon. Le match disputé en deux temps a favorisé les visiteurs dans les 20 premières minutes de jeu alors que les Flames ont pris les devants, 3-0, grâce à des buts d’Alexis Bertrand (5e), Jacob Roy-Lauzon (2e) et Mathieu Jones (19e). Le chiffre des lancers a été de 17-7 en faveur de Gatineau dans cette période initiale où la récente fiche des Flames a pris tout son sens.

Derek Dicaire a été expulsé de la rencontre pour une mise en échec par derrière, en 2e période. (Photo: Pierre Langevin)

L’étincelle dont les Braves avaient besoin pour revenir dans la rencontre s’est manifesté dès la 2e minute du 2e tiers lorsque Justin Lazure (4e) a déjoué le portier gatinois Sean Julien à l’aide d’un tir précis dans la partie supérieure du filet lors d’une infériorité numérique. Ce but superbe a donné des ailes aux Braves qui ont été les meilleurs sur la glace à partir de ce moment. Malheureusement, ils ont été privés des services de leur as-marqueur Derek Dicaire qui a écopé d’une punition de match pour mise en échec par derrière à 6:49 du 2e vingt. Carl-Olivier Dignard a été pénalisé à son tour pour un coup à la tête et il a été tenu à l’écart pour 12 minutes.

Même si les Flames ont été incapables de tromper la vigilance du gardien Samuel D. Richard lors de ces avantages numériques, ils ont réussi à augmenter leur priorité à 4-1 sur le 2e filet du défenseur Jacob Roy-Lauzon (3e) dans le match, à 14:17. Peu après, Francis Castonguay a dominé la bagarre qui l’a opposé à Vincent Roy et ce dernier a reçu une sanction additionnelle pour avoir été l’agresseur.

Les Braves ont été inspirés par la détermination de leur joueur de centre et la rondelle leur a appartenu pour la majeure partie des minutes restantes de la 2e période et principalement au 3e engagement. Jordan Levac (4e) a rétréci la marge à 4-2 avec 109 secondes d’écoulées au dernier vingt, aidé de Miguel Deblois et Alexandre Larose, et tous les espoirs étaient permis pour les locaux. L’indiscipline des Flames a ensuite amené les Braves à déployer leur attaque massive à quelques reprises mais le brio du gardien Sean Julien, combiné à un élément de chance qui s’est installé du côté des Gatinois, a donné un résultat final en faveur des visiteurs.

Les Braves ont eu largement le dessus dans les tirs au but en 3e période, 18-3, mais en bout de ligne c’est une note de «0 en 9» en supériorité numérique qui a fait la différence. Les Flames ont compté une fois en 3 tentatives sur le jeu de puissance et le décompte final des lancers a été à l’avantage des Braves, 40-34.

Tout indique que Derek Dicaire sera suspendu au moins pour le match de vendredi soir à Longueuil où les Braves affronteront le Collège Français à compter de 19h30 à l’aréna Jean-Béliveau. Les Campivallensiens vont ensuite rendre visite aux Flames de Gatineau, le dimanche 10 février en après-midi (14 h) et les Panthères de Saint-Jérôme, le mercredi 14 février à 19 h, avant de revenir devant leurs partisans pour se mesurer au Révolution du Lac Saint-Louis, jeudi prochain (19h30) à l’aréna Salaberry.

Commenter cet article

avatar