Les Braves étouffés par des Panthères hermétiques

Les Braves étouffés par des Panthères hermétiques

Jacob Lapierre a été l’auteur de l’un des deux buts marqués en avantage numérique par les Braves, jeudi soir, dans une défaite au pointage de 5-2 contre les Panthères de Saint-Jérôme.

Crédit photo : (Photo: Journal Saint-François – Pierre Langevin)

HOCKEY JUNIOR.  Les Braves de Valleyfield n’ont obtenu que 15 tirs au but en 60 minutes et ils se sont avoués vaincus par la marque de 5-2 face aux Panthères de Saint-Jérôme, jeudi soir, à l’aréna Salaberry.

Après avoir réussi une paire de filets en avantage numérique au premier engagement, les troupiers de l’entraîneur-chef David Rochon ont été menottés par le système hermétique des visiteurs qui n’ont alloué que 8 lancers dans les deux derniers engagements, dont seulement 2 dans la période médiane.

Malgré une pénurie de chances de compter, les Braves n’étaient en déficit que d’un but jusqu’au milieu du 3e vingt. Philippe-Olivier Riopel (10e) a déjoué Vincent Paquette à la 11e minute du 3e tiers pour porter le score à 4-2 et il a complété son tour du chapeau dans une cage déserte avec une seconde à écouler en 3e période.

Jacob Lapierre (5e), à 5 contre 3, et le capitaine Samuel Richard (2e) ont trompé la vigilance d’Alexandre Taddeo de façon consécutive sur le jeu de puissance à mi-chemin dans la période initiale. Après quoi, ce fut le néant pour les Braves qui n’ont jamais pu toucher le fond de la cage.

Charles-Antoine Paiement (3e) a créé l’égalité en supériorité numérique à 19 :04 du premier engagement et les Panthères ont pris la commande au retour de l’entracte. Les unités spéciales ont donné un résultat de «1 en 7» pour Saint-Jérôme et de «2 en 8»m du côté des Braves.

Le portier campivallensien, Vincent Paquette, a bloqué 30 rondelles sur 34, le dernier but ayant été marqué dans un filet abandonné. «Les joueurs ne se sont pas vraiment présentés… 15 lancers, 46 revirements et -40% dans les mises en jeu, c’est inacceptable. Nous avons offert la victoire aux Panthères sur un plateau d’argent», a déploré l’entraîneur David Rochon.

«On tournait les coins ronds, comme on a fait dans la pratique mardi et c’est pour cette raison que ça n’a pas fonctionné», d’ajouter le «coach», qui a admis que les Braves semblent se mettre de la pression sur les épaules à domicile. N’ayant remporté qu’une seule victoire en 6 matchs devant leurs partisans, les Braves tenteront de mettre fin à cette glissade jeudi prochain à l’aréna Salaberry contre les Rangers de Montréal-Est.

Entre temps, la formation campivallensienne en viendra aux prises avec les Rangers de Montréal-Est, vendredi soir (19h30) au Centre récréatif Edouard-Rivest) et affrontera le Titan de Princeville, dimanche après-midi (14 h) au Centre sportif Paul-de-la-Sablonnière.

Poster un Commentaire

avatar