Les automobilistes invités à réduire leur vitesse

Par Mario Pitre
Les automobilistes invités à réduire leur vitesse
Le maire Miguel Lemieux a dévoilé les différents moyens mis de l’avant lors de cette campagne, accompagné de Valérie St-Onge, agente de communications et Martin Brossoit, ingénieur de projet au Service de l’ingénierie. (Photo : Journal Saint-François Pierre Langevin)

Diverses mesures seront mises en place au cours des prochaines semaines à Salaberry-de-Valleyfield afin d’inciter les automobilistes à respecter les limites de vitesse, particulièrement dans les zones résidentielles.

La Ville a divulgué le mardi 27 août en conférence de presse différents outils qu’elle entend déployer dans les quartiers de son territoire, dans le cadre de sa campagne de prévention et de sensibilisation à l’égard de la vitesse.
«La vitesse demeure le sujet sur lequel les membres du conseil sont le plus souvent interpellés, a rappelé le maire Miguel Lemieux. Mais on ne peut penser des mesures d’aménagement en y allant au cas par cas, a-t-il poursuivi en indiquant que le recours à des dos d’âne n’était pas la solution miracle.
«Selon nos études, on estime que 87% des automobilistes respectent la limite de 50 km-h dans nos rues. Il nous reste donc 13% de récalcitrants et c’est eux qu’on vise plus particulièrement avec cette campagne, car ce sont eux qui créent un climat d’insécurité dans la population.»
Le maire a d’ailleurs rappelé que le nombre d’accidents de la route était en baisse depuis 7 ans à Salaberry-de-Valleyfield.
Moyens diversifiés
La campagne élaborée en concertation avec le comité de sécurité publique de la Ville a identifié divers moyens de sensibiliser les automobilistes. Ceux-ci seront déployés dans les huit districts du territoire dans des endroits sélectionnés pour leur volume de trafic. « Nous avons voulu mettre en valeur les bons comportements, plutôt que de jouer sur un message moralisateur », indique Valérie St-Onge, agente aux communications de la Ville.

Ainsi, on verra à l’implantation d’affiches positionnées stratégiquement, incitant les conducteurs à respecter les limites et à adapter leur vitesse; d’afficheurs dynamiques de vitesse supplémentaires; on augmentera la visibilité des traverses piétonnières.
Par ailleurs des lettres de voisinage seront envoyées aux citoyens, qu’ils pourront utiliser pour inviter les personnes de leur quartier à circuler adéquatement.
Enfin, dans certains secteurs, comme au centre-ville, la Ville a déjà entrepris la construction d’avancées de trottoir, servant à modérer la circulation et facilitant la mobilité active.
«Adapter sa vitesse, signifie d’être conscient de l’environnement dans lequel on circule, des conditions climatiques et de la présence des autres usagers, petits et grands », a soutenu l’agente aux communications Valérie St-Onge.

Seulement 13% des automobilistes ne respecteraient pas les limites de vitesses, selon les données dévoilées par le maire Miguel Lemieux. (Photo Journal Saint-François Pierre Langevin)

 

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
michel gauvreauPierre Filion Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Me notifier des
Pierre Filion
Guest
Pierre Filion

Les 13% de délinquants circulent sur la piste d’accélération située sur le Boul. du Bord-de-l’Eau , à partir des Terrasse sur le golf et jusqu’au chalet du Club de Golf de Valleyfield: aucun trottoir, aucun dos d’âne ni surveillance policière .

michel gauvreau
Guest

Bravo – lâchez pas! Suggestion: Je suis sur fabre à 50 mètres du stop de Brunet – les policiers viennent de temps en temps de jour mais s’ils venaient de soir je crois que votre budget se renflouerait assez vite – merci!