Leclair maintient qu’il n’a pas enfreint la loi

Leclair maintient qu’il n’a pas enfreint la loi

Guy Leclair a tenu à rétablir certains faits dans un court communiqué publié mardi soir.

Crédit photo : (Journal Saint-François Archives)

Dans un court communiqué publié mardi soir, le candidat péquiste Guy Leclair a tenu à rétablir certains faits relativement aux allégations de conduite avec la facultés affaiblie dont il a fait l’objet à ICI Radio-Canada et reprises par plusieurs médias.
« Je ne nie pas avoir été arrêté dans la nuit du 13 juillet 2018, explique le député de Beauharnois. Toutefois, je maintiens que je n’avais en aucun cas enfreint la loi. De surcroît, je n’ai jamais refusé de passer un alcootest. À deux reprises, j’ai obtempéré aux demandes des policiers afin de me soumettre à leur test, poursuit-il.
Évidemment, je prouverai mon innocence. Le dossier suivra son cours et le tout se règlera devant les tribunaux.
J’ai confiance que les électeurs et les électrices de Beauharnois ont foi en la présomption d’innocence. »
La présomption d’innocence est également l’élément soulevé par le chef péquiste Jean-François Lisée lorsqu’interrogé à ce sujet. Selon l’information rapportée par ICI Radio-Canada, Guy Leclair aurait été arrêté le vendredi 13 juillet dernier dans un stationnement de Salaberry-de-Valleyfield, alors qu’il se trouvait au volant d’un véhicule sous l’effet de l’alcool. Il aurait refusé de passer l’alcootest. Son permis de conduire a dès lors été suspendu. Il devrait comparaître plus tard au palais de justice de Valleyfield pour répondre de ces gestes.

Commenter cet article

avatar