Le port de Valleyfield possède un fort potentiel de croissance

Par danielgrenier
Le port de Valleyfield possède un fort potentiel de croissance
Plus de 120 personnes ont assisté à la conférence du président-directeur général du port de Valleyfield

Près de 50 ans après l’arrivée du premier navire et du début des opérations au port de Valleyfield, le site est toujours considéré comme ayant un fort potentiel de développement.

En effet, plusieurs terrains sont disponibles sur les lieux et les installations portuaires pourraient être agrandies du double d’ici les 20 à 50 prochaines années, si l’on se fie à Michel Gadoua, président-directeur général du port de Valleyfield, qui était le conférencier invité à la tribune de la Chambre de commerce et d’industrie locale, à l’Hôtel Plaza, mardi dernier.

Un projet d’agrandissement évalué à 30 millions $ est d’ailleurs sur la table et les autorités portuaires attendent l’aval des gouvernements fédéral et provincial pour aller de l’avant avec cette troisième expansion depuis l’inauguration du port.

Le projet consiste en l’ajout d’un nouveau quai d’une longueur de 220 mètres et à la construction d’une aire de transbordement de 27 000 mètres carrés.

Le budget de réalisation proviendra du fédéral (10 millions $), provincial (10 millions $) et du port de Valleyfield (10 millions $).

«L’étude d’impact est terminée et nous attendons la confirmation du provincial d’ici le mois de décembre. Si tout va bien, nous pourrons commencer les travaux à l’automne 2016 ou, au plus tard, le printemps 2017», affirme Michel Gadoua.

Mission économique

À la fin octobre, le PDG du port de Valleyfield a fait partie d’une délégation d’une vingtaine de personnes qui ont pris part à une mission économique de deux jours à Chicago (Illinois). Parmi les gens présents, on retrouvait le premier ministre québécois Philippe Couillard et le ministre délégué aux Transports et à l’implantation de la stratégie maritime, Jean D’Amour.

On remarquait également la présence des représentants des Services maritimes Valport ainsi que du CLD Vaudreuil-Soulanges.

Ce rendez-vous a permis aux participants d’établir des relations d’affaires, soit pour exporter leurs produits et services, concrétiser des alliances stratégiques ou établir des coopérations dans leur domaine respectif. À la suite de cette mission économique, Michel Gadoua est confiant de voir le port de Valleyfield bénéficier de retombées positives.

Surnommé «Le plus grand des petits ports canadiens», le port de Valleyfield fait maintenant partie de la catégorie des ports commerciaux suprarégionaux, au même titre que les ports de Baie-Comeau, Côte-Sainte-Catherine, Port-Cartier, Gros-Cacouna et Port Saguenay.

Reconnu au départ comme étant un port de transbordement, le port campivallensien est devenu au fil des années, un port d’approvisionnement. Il accueille environ 120 navires par année. Ces cargos peuvent entre autres contenir du cacao, sel routier, sel industriel, grains, bauxite, acier et du vrac liquide.

Parmi les partenaires du port de Valleyfield ou les entreprises implantées sur le site, on retrouve Valleytank, Les Industries McAsphalt, Service logistique Saint-Laurent (grains), NEAS (Nunavut Eastern Arctic Shipping), Igloo Building Supplies Group, Desgagnés Transarctik, Entreprises Philippe Raymond, Sifto, Trimac Transportation et Les Services maritimes Valport.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des