Sports

Le Noir et Or doit apprendre de ses expériences et capitaliser

mardi le 12 octobre 2021
Modifié à 0 h 00 min le 13 octobre 2021
Par Yanick Michaud

La défensive du Noir et Or devra savoir contrer la puissante attaque des Islanders lors du match qui sera présenté cette fin de semaine dans l’Ouest de Montréal. (Photo : Journal Saint-François – Archives)

Pour une rare fois dans l’histoire de la concession, le Noir et Or a baissé pavillon pour une troisième fois dans la même saison.

Pour les hommes de Patrick Nadeau il s’agissait même d’un second revers consécutif. « Nous avons eu nos chances. À 3 minutes et un quatrième essai à la ligne de 10, nous n’avons pu capitaliser. Finir ce que nous avions commencé. Mais ce sont des expériences qui nous permettent de grandir. De prendre de la maturité. La semaine précédente, nous avions échoué à la ligne d’une verge. Mais on l’a vécu et on a appris. Cette fois dans une situation similaire on a marqué », explique celui dont la troupe a baissé pavillon 29-23 devant les Nomades de Montmorency.

« On a un groupe de jeunes et on apprend », dévoile Patrick Nadeau qui avoue du même coup avoir lui-même pris de la maturité au fil des ans. « Il y a quelques saisons, si nous avions subi trois revers dans une saison, je n’aurais pas aimé parler au journaliste après le match. Mais j’ai appris », philosophe-t-il.

Un gros défi à venir

S’il ignore encore le format des séries, Patrick Nadeau travaille de manière à ce que son équipe puisse être classée si on annonce une ronde éliminatoire. « C’est plus difficile de se préparer. Mais on a encore notre destin entre nos mains. Il faut battre les équipes qui s’amènent devant nous », pense l’entraîneur-chef.

Le 30 octobre, à domicile, le Noir et Or complètera sa saison en accueillant les Griffons de l’Outaouais. Une équipe qu’il a déjà vaincue à l’étranger.

Mais entre-temps, ils vont devoir se frotter à la puissante formation de John-Abbott, les Islanders. « Ils ont une bonne équipe. Athlétique. Ils ont deux gros porteurs de ballon qui peuvent partir pour une longue course n’importe quand. Il faut être solide défensivement. En ce sens, nous n’avons plus la même équipe qu’au début de la saison quand nous les avons affrontés. Nous nous sommes améliorés. On a appris », boucle Patrick Nadeau.

Quant à la contribution offensive, il croit qu’il est temps pour sa jeune brigade, d’apprendre à capitaliser dans les bonnes occasions. De profiter des opportunités lorsqu’elles apparaissent.

Le Noir et Or sera à Sainte-Anne-de-Bellevue, ce samedi à compter de 13 h.
 

 

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous