Le compteur intelligent de l’écocentre aurait pris feu

Le compteur intelligent de l’écocentre aurait pris feu

Selon les premières informations

Les pompiers du Service de sécurité incendie de Salaberry-de-Valleyfield sont intervenus à l’écocentre de Salaberry-de-Valleyfield, situé au 2575 Boulevard Monseigneur-Langlois, le lundi 14 mars, pour un incendie qui, selon toute vraisemblance, aurait éclaté dans le compteur intelligent de l’édifice.

Il était approximativement 13h15 lorsqu’un appel a été logé au 9-1-1 afin d’obtenir l’aide des pompiers. Sur place, les sapeurs ont constaté la situation. On parle de fumée provenant du compteur et d’une odeur de plastique fondu. Une équipe spécialisée d’Hydro-Québec a été demandée sur place.

Ce n’est pas la première fois qu’une telle situation se produit dans la région, relançant par la même occasion le débat sur l’installation des compteurs de nouvelle génération. Le 8 novembre dernier à Ormstown, le chef du Service de sécurité incendie de la municipalité, Stephen Knox, affirmait que la cause de l’incendie qui a détruit une maison unifamiliale était l’embrasement du compteur intelligent. Toutefois, M. Knox mentionnait qu’il ne pouvait plus prouver ses dires puisque le compteur avait été détruit dans l’incendie.

Invité à commenté la situation, la Société d’État via son porte-parole, Marc-Antoine Pouliot, mentionne que dans chaque situation où le compteur intelligent a été pointé du doigt comme cause d’incendie, l’enquête a toujours prouvé que c’est l’embase qui est à l’origine du brasier et non le compteur.

Dernière heure

À la suite de la publication, M. Pouliot a contacté le journal Saint-François afin de préciser que le bâtiment était muni d’un compteur électro mécanique et non un compteur intelligent.

Un point demeure donc litigieux, la nouvelle construction a été inaugurée en avril dernier. À ce moment, Hydro Québec installait des compteurs intelligents sur les nouveaux bâtiments et à Salaberry-de-Valleyfield, les édifices municipaux sont munis de ce genre de compteur. Histoire à suivre.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar