Le CLD Beauharnois-Salaberry se tire bien d’affaire

Par danielgrenier
Le CLD Beauharnois-Salaberry se tire bien d’affaire
La directrice générale du CLD Beauharnois-Salaberry

Malgré une fin d’année remplie d’incertitudes et de coupures budgétaires menant à une réduction de son personnel, le Centre local de développement (CLD) Beauharnois-Salaberry a tout de même réussi à tirer son épingle du jeu en 2014.

Ainsi, l’équipe du CLD a participé financièrement au démarrage de 11 nouvelles entreprises, l’acquisition de 10 entreprises existantes par de nouveaux investisseurs, l’expansion de 11 entreprises alors que deux autres sont en mesure de consolidation.

Sur le plan financier, l’organisme de développement économique a permis de créer ou de consolider 338 emplois grâce à des montants totalisant 872 000 $ en provenance de divers programmes offerts par le CLD. De façon globale, les investissements générés s’élèvent à près de 8 millions $.

De plus, quelque 6500 interventions de toutes sortes ont été réalisées sur l’ensemble du territoire touchant 285 entreprises.

Commissariat commercial et industriel

D’autre part, la directrice générale du CLD Beauharnois-Salaberry, Joanne Brunet, a fait remarquer que le travail effectué par le commissariat au développement commercial et industriel a également été bénéfique.

«Nos ressources professionnelles se sont activées afin de faire connaître aux promoteurs hors territoire, les espaces disponibles dans nos secteurs industriels et commerciaux et vanter les avantages d’investir dans Beauharnois-Salaberry», a-t-elle souligné dans un communiqué.

À ce sujet, cinq nouvelles entreprises industrielles et trois projets commerciaux sont actuellement en construction dans la région, créant ainsi des centaines de nouveaux emplois ajoute Mme Brunet.

D’ailleurs, certaines études révèlent que plus de 2000 emplois pourraient être crées d’ici trois ans sur le territoire de Beauharnois-Salaberry par des entreprises nouvelles ou existantes.

«J’estime que Beauharnois-Salaberry se distingue de bien d’autres territoires du Québec grâce au lieu de concertation que constitue le CLD pour tous les partenaires socioéconomiques», affirme pour sa part Denis Lapointe, président du CLD et maire de Salaberry-de-Valleyfield.

Structure maintenue

En dépit de l’abolition des CLD par le gouvernement provincial, le conseil des maires de la MRC de Beauharnois-Salaberry a décidé de maintenir la structure administrative actuelle jusqu’au 31 décembre prochain. Les élus auront donc le temps nécessaire pour étudier tous les scénarios possibles afin de mettre sur pied une nouvelle structure en matière de promotion et de développement économique sur tout le territoire.

Enfin, malgré les changements survenus ces derniers mois au CLD, Denis Lapointe et Joanne Brunet assurent que l’équipe en place demeure toujours disponible pour aider les promoteurs dans leur projet d’affaires.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des