culture

Le cinéaste Éric Filiatreault met la fierté en lumière

mercredi le 22 juin 2022
Modifié à 14 h 04 min le 23 juin 2022
Par Eric Tremblay

etremblay@gravitemedia.com

Fondamentalement créateur, Éric Filiatreault a récemment mené des projets ambitieux qui le rendent fier. (Photo - gracieuseté)

Éric Filiatreault aime le genre humain. Avec sa caméra, il marque le temps présent, mais aime jeter un regard sur le passé de ses interlocuteurs. Il a lancé, au cours du mois, deux moyens-métrages qui permettent à des personnalités différentes de s’exprimer mais également dévoiler leurs éléments de fierté.  


«J’aime les rencontres humaines, explique le producteur et réalisateur chez Profil Médias. J’éprouve une fierté d’amener les gens à être fiers de qui ils sont et de ce qu’ils ont fait. »

Depuis sa sortie de l’université il y a 15 ans, il pense être fondamentalement un créateur. Et le cinéma représente le mode de création le moins solitaire. Celui qui va à la rencontre de l’autre.

Depuis quatre ans, il est impliqué dans un projet avec le Carrefour Montrose. Avec l’organisme communautaire, il est allé à la découverte de quatre aînés. «Au départ, l’intervenante Carole Genest a parti un projet d’atelier pour amener ces personnes à briser leur isolement entre eux, explique M. Filiatreault. Les ateliers ne témoignaient pas de l’ampleur de la démarche. On a ciblé quatre personnes qui nous ont parlé de leur vie.»

L’empreinte de mes pas sages s’articule autour de témoignages inspirants. À travers leurs plus beaux souvenirs, les éléments qui les rendent fiers et ce dont ils souhaitent qu’on se rappelle d’eux, les quatre personnes s’ouvrent sans gêne. «Je suis particulièrement fier de ce film, explique le réalisateur. C’est une pierre angulaire dans mon parcours. Parce qu’au départ, ces personnes disaient n’avoir rien à dire; elles ont fini par en dire énormément.»

Le résultat est un propos sur un thème universel. On y traite de l’héritage. 

Ce qui revient aux premiers emplois d’Éric Filiatreault. Étudiant, il a travaillé à l’Écomusée des Deux Rives et à Tourisme Suroît. «C’est intéressant de jeter un regard sur le passé et de se sentir fier du chemin parcouru, dit-il. Certaines de ces personnes ont témoigné de grands drames, comme la perte d’un enfant. Mais ils ont des histoires inspirantes. Ça donne un film à saveur humaine. Il y a toujours une vie à vivre. »

Le film projeté au Cinéma Beaubien a été lancé à l’occasion de la Journée mondiale de la lutte contre la maltraitance envers les aînés.

Avec les jeunes pendant la pandémie

Parallèlement à son film avec des aînés, Éric Filiatreault participait à un projet de fiction avec les étudiants en arts et études de l’école du Chêne-Bleu, à Pincourt. «Les ados ont presque été laissés à l’abandon durant la pandémie, note-t-il. Le programme artistique a été ralenti. Le projet de film a permis de transformer une période morose dans un projet auquel ils ont pu s’investir.»

Le film ambitieux représente un événement phare dans le parcours académique de ses participants. Les étudiants ont été impliqués dès l’écriture du scénario et ils ont développé un projet unique. L’école secondaire a offert sa pleine collaboration ce qui a permis à OMNI de rayonner dans la communauté scolaire. 

Sur le web

Il qualifie les moyens-métrages de bibittes. Contrairement aux courts ou aux longs-métrages, il n’y a pas de route pour ces genres. Si bien que L’empreinte de mes pas sages ou OMNI ont une diffusion dans leur milieu, soit auprès des organismes qui oeuvrent avec les aînés ou dans le milieu scolaire. Ils sont aussi disponibles sur YouTube.

Après deux projets costauds, Éric Filiatreault développe divers projets. Il collaborera toujours cet automne avec NousTV, avec qui il a gagné un prix de Culture Montérégie pour la série documentaire Un patrimoine à découvrir. Un projet à saveur numérique est aussi en développement. 

Avec les étudiants de l’école secondaire du Chêne-Bleu, le cinéaste a pu mettre la pandémie de côté et créer un moyen-métrage de fiction qui a rayonné sur la communauté scolaire.  (Photo - gracieuseté)