L’asphyxie aurait causé la mort d’un travailleur au Port

L’asphyxie aurait causé la mort d’un travailleur au Port
(Photo : (Photo Journal Saint-François - Archives))

L’employé de Pavage Bolduc décédé au Port de Valleyfield aurait péri par asphyxie dans la cale d’un navire.

L’incident tragique est survenu vers 10 h avant le début des opérations de manutention sur un navire étranger.  L’entreprise Valport qui gère les opérations, a engagé le sous-traitant Pavage Bolduc afin d’obtenir les services d’un opérateur de pelle mécanique pour décompacter de la poudre de zinc entreposée dans la cale d’un navire.

La pelle mécanique a été déposée dans la cale du navire par une grue qui se trouvait sur le bateau. L’opérateur de Pavage Bolduc a accédé à cet espace par un autre endroit. Il a perdu connaissance.

«La zone où est descendu le travailleur est un espace clos, mentionne Clémence Bordeleau, communicatrice générale à la Commission des normes, de l’équité et de la santé et sécurité au travail. Le zinc peut s’oxyder et créer une baisse du taux d’oxygène dans l’air. Puisque le chargement de zinc était dans le bateau depuis deux semaines, le taux d’oxygène aurait donc diminué dans cet espace, provoquant l’asphyxie. »

«C’était une personne très expérimentée qui avait participé à des opérations similaires à de nombreuses reprises», a indiqué Jean-Philippe Paquin directeur général de la Société du Port de Valleyfield. Celle-ci déplore l’incident et a dirigé toutes ses pensées envers la famille et aux amis de la victime.

La CNESST va intervenir auprès de Pavage Bolduc. Valport est de juridiction fédérale, tout comme le navire si bien que Travail Canada va aussi enquêter le dossier.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des