COVID-19

L’arrivée de doses supplémentaires accélère la vaccination

vendredi le 12 mars 2021
Modifié à 10 h 37 min le 12 mars 2021
Par Mario Pitre
Les activités de vaccination contre la COVID-19 vont bon train à la clinique de vaccination aménagée au Centre Valleyfield. Si bien que le processus est en avance sur son échéancier initial. « C’est une très bonne nouvelle car on a reçu des doses supplémentaires qu’on n’attendait pas, ce qui nous a permis de commencer la vaccination de masse dès le 1er mars (au lieu du 11 mars) avec les personnes de 85 ans et plus, puis celles de 75 ans et plus et maintenant les personnes de plus de 70 ans peuvent prendre rendez-vous », explique Dominique Pilon, directeur de la campagne de la vaccination en Montérégie-Ouest. Selon M. Pilon, le carnet de réservation est déjà complet jusqu’à la fin du mois de mars. Le site de vaccination campivallensien devrait être en mesure d’obtenir sous peu quelque 15 000 doses par semaine, ce qui lui permettra d’atteindre son rythme de croisière. [caption id="attachment_96560" align="alignnone" width="444"] Claudine Dansereau, conseillère en soins au CISSSMO et Dominique Pilon, directeur de la campagne de la vaccination en Montérégie-Ouest. (Photo Journal Saint-François M.P.)[/caption] En date du 11 mars, 76 812 personnes avaient été vaccinées sur le territoire de la Montérégie-Ouest. Une nouvelle clinique a ouvert ses portes jeudi dernier à Vaudreuil-Dorion et une autre est prévue à Ormstown le 19 mars.

Des patients heureux

Sur place, le processus de vaccination se déroule rondement et le site ne manque pas de personnel pour l’instant. « Juste en mars, on a recruté 275 personnes, ce qui fait qu’on a presqu’atteint les 500 personnes depuis le début », indique Dominique Pilon. Puisque les rendez-vous sont fixés à l’avance, les patients accèdent rapidement à leur poste de vaccination où on leur adresse une série de questions, pour ensuite procéder à la vaccination. La clinique ne fonctionne toutefois qu’au tiers de son plein potentiel, qui est de 60 postes de vaccination. Sur place, nous avons rencontré un résident du secteur Saint-Timothée, Adrien Langevin, 85 ans, qui s’est dit très heureux de pouvoir enfin se faire vacciner contre la COVID-19. « J’ai eu le bonheur de pouvoir compter sur mon fils qui s’est occupé de la prise de rendez-vous en ligne », raconte M. Langevin. [caption id="attachment_96561" align="alignnone" width="444"] En date du 11 mars, 76 812 personnes avaient été vaccinées sur le territoire de la Montérégie-Ouest. (Photo Journal Saint-François M.P.)[/caption] Bien qu’il doive prendre plusieurs médicaments quotidiennement, l’octogénaire s’est dit chanceux de n’avoir aucune contre-indication pour le vaccin. Mais ce n’est pas nécessairement le cas pour tous. Selon Claudine Dansereau, conseillère en soins au CISSSMO, si une personne fait savoir qu’elle peut avoir une réaction allergique, on tentera de savoir quelles composantes du vaccin sont en cause. « Si on juge qu’il y a un risque par rapport au produit qu’on administre, on ne pourra pas vacciner la personne. Dans ce cas, on pourra compter sur d’autres produits pour lesquels on est en attente et qui n’auront pas les mêmes composantes. »

Vaccination à domicile

Par ailleurs, l’arrivée de nouvelles doses de vaccins, notamment ceux de la compagnie AstraZeneca, plus facilement transportable, favorisera la vaccination à domicile des personnes qui ne peuvent se déplacer et quoi reçoivent déjà des soins offerts par le CLSC. « On devrait être en mesure d’entreprendre la vaccination à domicile au plus tard le 15 mars auprès de notre clientèle », a fait savoir Dominique Pilon.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous

Dernières nouvelles