L’accusé du grave accident de Saint-Clet déclaré coupable

L’accusé du grave accident de Saint-Clet déclaré coupable

Philip Hargrave est passible d’une peine maximale de 10 ans de détention.

Crédit photo : Journal Saint-François Archives

Accusé dans la cause de l’accident survenu à Saint-Clet le 26 septembre 2015 ayant causé des blessures à trois personnes, dont le jeune Kevin Gratton, Philip Hargrave a été déclaré coupable de sept chefs d’accusation portés à son endroit, le jeudi 18 octobre par la juge Marie-Chantal Doucet.
Dans son jugement d’une douzaine de pages, la juge Doucet rejette la défense de non-responsabilité pour cause de troubles mentaux présentée par l’accusé. «La théorie de la maladie mentale avancée par l’accusé repose uniquement sur son témoignage… que le Tribunal ne retient pas, mentionne la juge. Le long témoignage de l’accusé est non crédible. Il se contredit, témoignant parfois avec une précision étonnant et parfois de façon floue, se retranchant derrière la psychose.»
La magistrate cite d’ailleurs plusieurs éléments du témoignage de l’accusé qui ne tiennent pas la route, notamment en lien avec sa consommation de champignons magiques, ou encore lorsqu’il soutient qu’il a conduit les yeux fermés sur plusieurs kilomètres sans aucun incident, outre celui survenu à Saint-Clet.
Elle vient à la conclusion que c’est davantage la consommation de drogue qui est à l’origine des faits survenus le soir du 26 septembre 2015, plutôt que les troubles mentaux dont il témoigne et qui sont principalement causés par la drogue.
La juge Doucet doit rendre sa sentence le 5 décembre prochain.
À plus de 160 km-heure
Rappelons que ce soir-là, Philip Hargrave avait d’abord effectué trois dépassements dangereux en circulant sur la route 201, direction sud, les phares éteints. Selon les témoignages entendus à la cour, sa vitesse dépassaient les 160 km-heure.

Le véhicule dans lequel prenaient place les trois blessés avait été sévèrement endommagé. (Photo Journal Saint-François Archives )

Arrivé à l’intersection de la route 340 à Saint-Clet, il a percuté un premier véhicule, puis un second dans lequel prenaient place trois victimes; celui-ci a fini sa course lorsque projeté sur le balcon d’une résidence. Le conducteur, Kevin Gratton, a subi un traumatisme crânien majeur qui le maintient aujourd’hui dans un état végétatif. Les deux passagers ont subi diverses fractures, l’un d’eux témoignant aussi d’une commotion cérébrale.
C’est d’ailleurs la gravité des dommages physiques subis par les trois victimes qu’entend faire valoir le procureur, Me Patrick Cardinal, lors des représentations sur sentence.
Les accusations de conduite dangereuse et de négligence criminelle, conduite dangereuse ayant causé des lésions auxquelles Hargrave fait face sont passibles d’une peine maximale de 10 ans de détention.
Celui-ci est déjà détenu depuis janvier dernier, après qu’il ait été arrêté pour bris de conditions.

Kevin Gratton a subi un traumatisme crânien majeur qui le maintient aujourd’hui dans un état végétatif. (Photo Journal Saint-François Archives)

3
Commenter cet article

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Michelle BourassaLouise DaoustChristian Montpellier Recent comment authors
Christian Montpellier
Invité
Christian Montpellier

Malgré la douleur encore présente je vais dire ceci. Je fû la première personne présente sur les lieux Il flotais dans l’air une odeur d’huile chauffer.. Sur le trottoir virvoltais toujours un ressort de suspension Rendu au véhicule .. j’ai vu un jeune homme ensanglanté au visage qui ne bougeait plus. Sur la banquette arrière giesait une jeune fille le visage plein de sang……….. Le conducteur était inconscient… Je me suis ensuite diriger vers le véhicule du dis fautif… Il étais saoul …il sentait à 10 pieds du char tabar…… Ce fut des moments difficiles. Mais je tenais à partager… Read more »

Louise Daoust
Invité
Louise Daoust

Cest triste ce que ça peux faire cette maudite drogue. En plus, il en a blessé plus quune personne. Jespère quil va sen souvenir toute sa vie et quil n`aura pas une sentence bonbon.

Michelle Bourassa
Invité
Michelle Bourassa

J’ai vu les séquelles laissées par cet accident en rencontrant ses parents. Leur vie est aussi chamboulée. Ils prennent soin de leur fils au quotidien et l’entourent d’amour et de soins, impuissants. Quelle tragédie!