La violence conjugale: une réalité à dénoncer

La violence conjugale: une réalité à dénoncer
(Photo : Denis Germain - Le Courrier du Sud)

Un septième féminicide a été commis depuis le mois de février au Québec. Les signalements en matière de violence conjugale ont augmenté de 12 % en 5 ans. La région n’échappe pas à cette triste réalité alors que L’Accueil pour Elle est grandement sollicité.

Le décès de Rebekah Harry, battue à mort par son conjoint samedi, a été confirmé plus tôt aujourd’hui. Il s’agit de la septième femme assassinée de cette façon au cours des sept dernières semaines au Québec. Quatorze féminicides sont survenus dans la province depuis le début de la pandémie. Francine Brière d’Ormstown est du nombre.

«On a plus d’appels, confirme Marie-Claude Gareau, directrice de l’organisme qui offre notamment un service d’aide et d’hébergement aux femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants. Souvent, les femmes ont besoin de valider ce qu’elles vivent. »

En 30 ans de carrière, Mme Gareau n’a jamais été placée devant une telle situation. La violence physique et psychologique, la toxicomanie et les problèmes de santé mentale n’ont jamais été aussi présents.

La pandémie n’a fait qu’exacerber la situation. Le confinement et le couvre-feu ont permis à des conjoints d’avoir une emprise totale. «On a vu des femmes qui ont dû utiliser des moyens, comme un téléphone, pour sortir de la maison», explique Marie-Claude Gareau.

Elle ajoute que la violence conjugale est insidieuse.  Souvent, on ne la voit pas. On se retrouve devant le fait accompli.

Pour elle, il est important de responsabiliser les conjoints violents. À l’aide de la politique claire qui offre une définition de ce qui représente la violence conjugale. Celle-ci énonce que : «la violence conjugale constitue un problème de première importance, dont les conséquences s’avèrent très coûteuses sur le plan humain, social et économique. »

Inacceptable

Karine Gagné, coordonnatrice de CALACS La Vigie, convient qu’il faut continuer de briser le silence. «Il faut nommer que c’est inacceptable, dit-elle. Il faut ensuite agir. Le gouvernement doit prendre position et ensuite des actions. »

La ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, a affirmé plus tôt aujourd’hui que le gouvernement pourrait mettre plus de moyens si la condition le commandait.

Mme Gagné reconnaît que les centres d’hébergement et d’aide sont débordés actuellement. Mais elle soutient que c’est important de parler de cette réalité, de la dénoncer et de ne pas fermer les yeux.

Lourd processus judiciaire

Les deux intervenantes locales ont reconnu que le processus judiciaire dans le cas de violence conjugale et/ou sexuelle était pénible. «Le processus est gros et lourd, prévient Marie-Claude Gareau. Il y a un cheminement de dévictimisation à faire. Les femmes ont peur des conséquences. Il faut être solide. Les femmes le sont déjà de dénoncer, mais comme victimes, elles sont déjà à terre. »

Karine Gagné observe que la vague de dénonciations qu’on a connue notamment cet été au Québec a provoqué une augmentation des sollicitations chez CALACS La Vigie. Comme à L’Accueil pour Elle, leurs intervenantes expliquent le déroulement judiciaire et les accompagnent dans leur choix. Mais la décision revient aux victimes. «On enseigne aux femmes de déposer une plainte pour leur cheminement et non pas pour un résultat [condamnation], résume Mme Gagné. On ne veut pas qu’elles se fassent de fausses attentes. L’important là-dedans, c’est la reprise de pouvoir sur leur vie. Centrer la victime sur ses besoins. »

L’idée d’un tribunal spécialisé en matière d’agressions sexuelles et de violence conjugale germe au Québec. Une structure plus adaptée à la réalité est demandée par les organismes depuis un bon moment.  «Chaque désir d’amélioration est un pas dans la bonne direction», conclut Karine Gagné.


Ce soir à 21 h, Radio-Canada diffuse la documentaire Face aux monstres: la reconstruction

L’Accueil pour Elle: 450 371-4618

CALACS La Vigie: 450 371-4222

SOS Violence conjugale: 1 800 363-9010

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires