La ville jumelée à Salaberry-de-Valleyfield tout près des attentats

Par Steve Sauvé
La ville jumelée à Salaberry-de-Valleyfield tout près des attentats
Le maire de Combs-la-Ville Guy Geoffroy lors d’un discourt sous le regard attentif du maire de Salaberry-de-Valleyfield Denis Lapointe.

Salaberry-de-Valleyfield est jumelée à une ville française du nom de Combs-la-Ville. Guy Geoffroy, maire de cette dernière, se dit excessivement touché de l’appui des Campivallensiens.

À la suite des attentats terroristes à Paris le vendredi 13 novembre, M. Geoffroy confirme avoir vu sur Internet les monuments de la ville qui arboraient les couleurs de la France.

«C’est très touchant de voir le soutien que nous avons, atteste M. Geoffroy. Avec autant d’appuis, nous restons debout et solidaires. Nous ne nous laisserons pas dominer par les terroristes. Nous resterons une nation unie devant l’ennemi.»

Le premier magistrat de Combs-la-Ville explique avoir été témoin des attentats même s’il n’était pas présent à Paris à ce moment-là. «Nous sommes situés à 30 kilomètres de Paris, informe M. Geoffroy.  Comme beaucoup de Français, j’écoutais la partie de soccer opposant la France à l’Allemagne. Nous avons donc entendu les explosions dans le stade.  C’est horrible. Cela touche tous les Français.»

De telles images créent un sentiment de peur, comme expose M. Geoffroy. «C’est la deuxième fois que nous sommes attaqués en moins d’un an. Il est évident que ça laisse des traces et que ça prenne une partie importante de l’actualité. Par contre, il faut souhaiter que la France conserve sa vigueur. Nous serons les vainqueurs. Le terrorisme ne triomphera pas.»

Afin de prouver que Combs-la-Ville ne baisse pas les bras, M. Geoffroy informe qu’une importante compétition internationale de gymnastique s’est tenue à Combs-la-Ville le lendemain des attentats.

«Il y avait plusieurs équipes présentes. Notamment en provenance des États-Unis. Rien ne laissait croire qu’il y avait des risques pour la sécurité donc, la compétition a eu lieu comme prévu», confirme Guy Geoffroy.

Le seul point sur lequel M. Geoffroy se fait plus discret est celui qui est le plus discuté au Canada présentement. L’arrivée de 25 000 migrants de la Syrie. «Les enquêteurs ont trouvé un passeport syrien près du corps de l’un des auteurs de l’attaque contre le Stade de France, mentionne-t-il. Rien ne garantit pour le moment qu’il corresponde à l’identité du terroriste. C’est peut-être une tactique pour justement empêcher les migrants de fuir.»

 

Combs-la-Ville

22 031 habitants en 2012

La ville est située à 28 km au sud-est de Paris et à un peu plus de 16 km au nord de Melun.

Ses habitants sont appelés les Combs-la-Villais.

Depuis le 18 juin 1995, Guy Geoffroy occupe le poste de maire

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des