La vaccination de masse est mise en place

Par Yanick Michaud
La vaccination de masse est mise en place
Avec la mise en place de la vaccination de masse, Christian Dubé croit que la victoire est à portée de main. (Photo : Archives)

La vaccination de masse au Québec est finalement mise en place et dès vendredi matin, il sera possible pour une plus grande tranche de la population de se faire vacciner.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé s’est fait le porteur de cette belle nouvelle, jeudi en conférence de presse. « Le ciel commence à se dégager. Nous apercevons les rayons du soleil. On attendait ce jour depuis longtemps et on peut procéder à la mise en place de la vaccination de masse », a-t-il lancé, flanqué du directeur de la Santé publique, Horacio Arruda.

Actuellement, plus de 12 000 vaccinateurs sont prêts dans la province à accueillir tous les adultes qui désirent se faire vacciner.

Par tranches d’âges jusqu’à la mi-mai

D’ici deux semaines, toute la population adulte du Québec pourra, si elle le désire, avoir pris rendez-vous pour recevoir une première dose.

« Les pharmaciens, les entreprises, les centres de vaccination sont prêts. Dès demain (vendredi 30 avril) les 50 à 59 ans pourront prendre rendez-vous. Par la suite, on descendra de 5 ans tous les deux jours. Le 3 mai, ce seront les 45 à 49 ans. Le 5 mai, les 40 à 44 ans, et ainsi de suite. Jusqu’au 14 mai, les 18 à 24 ans », a expliqué le ministre.

  • 30 avril 2021 : 50 ans et plus,
  • 3 mai 2021 : 45 ans et plus,
  • 5 mai 2021 : 40 ans et plus,
  • 7 mai 2021 : 35 ans et plus,
  • 10 mai 2021 : 30 ans et plus,
  • 12 mai 2021 : 25 ans et plus,
  • 14 mai 2021 : 18 ans et plus;

Il n’a donc plus aucun doute quant à la date fixée il y a quelques semaines.

« D’ici au 24 juin, tous ceux qui le veulent seront vaccinés. Nous sommes capables d’augmenter la cadence dès la semaine prochaine. Nous allons aussi recevoir davantage de doses. Il n’y a plus de doutes sur notre objectif du 24 juin », a répété Christian Dubé.

Toujours le temps pour les autres

Quant aux femmes enceintes, aux personnes handicapées, la clientèle vulnérable, il réitère qu’il est toujours temps de prendre rendez-vous avant d’ouvrir des dates aux autres tranches d’âge. De même, en ce qui a trait à l’AstraZeneca et au Johnson & Johnson, il reste quelques questions à régler. Le premier ne devrait pas, pour l’instant être administré aux moins de 45 ans. Quant à l’autre, on attend toujours les approbations finales selon le docteur Arruda.

Il est temps de prendre rendez-vous via le portail clic santé. « Il y a un combat à finir entre le vaccin et le virus. Les Québécois doivent continuer parce que la victoire est à notre portée », a conclu Christian Dubé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
«Je vois une lumière au bout du tunnel» - Dre Julie Loslier - Journal Saint-François
18 heures

[…] À compter de demain, vendredi, les gens de 35 ans et plus pourront prendre leur rendez-vous pour recevoir le vaccin. […]

trackback
Les étudiants du secondaire pleinement vaccinés avant la prochaine rentrée - Journal Saint-François
12 heures

[…] l’ouverture de la campagne de vaccination de masse, 1,2 million de rendez-vous ont été donnés. Et 400 000 doses ont été administrées. «Si la […]