La pandémie accélère l’innovation et force les transitions en Montérégie

La pandémie accélère l’innovation et force les transitions en Montérégie
(Photo : QuébecInnove)

Une étude de la firme Léger portant sur les PME et l’innovation, réalisée auprès de plus de 710 dirigeants de PME du Québec, dont 89 en Montérégie, vient apporter un éclairage unique sur l’impact de la pandémie, sur l’état de l’innovation et sur les transformations que la crise a pu accélérer au sein des PME.

L’enquête a été rendue publique le mercredi 11 novembre par QuébecInnove, en collaboration avec le Fonds de solidarité FTQ, Ernst & Young LLP (EY Canada) et la Commission des partenaires du marché du travail.

On constate que les PME de la Montérégie ont été touchées par la crise. Comme les PME du reste du Québec, elles se réinventent et accélèrent des projets pendant longtemps relayés au second plan. Malgré la crise, l’innovation est en hausse dans la région, mais les défis restent nombreux comme en témoignent les résultats de cette enquête.

« Les PME du Québec ont été affectées par la pandémie, mais l’innovation semble être un des facteurs qui explique leur résilience. La crise actuelle accélère les changements technologiques et organisationnels au sein des PME. Plus que jamais, les PME sont conscientes de la valeur de l’innovation pour elles, pour leur croissance et pour leur avenir », commente Isabelle Foisy, présidente-directrice générale de QuébecInnove.

Pour sa part, Sophie Robillard, vice-présidente aux investissements, Appui aux transitions, au Fonds de solidarité FTQ, indique que « plusieurs entrepreneurs ont accéléré des projets au cours des derniers mois, mais il reste encore beaucoup de chemin à faire. Qu’il s’agisse de l’ouverture de nouveaux canaux de distribution en ligne pour mieux desservir leur clientèle, de l’évolution de leur modèle d’affaires ou de solutions pour optimiser leur efficacité opérationnelle et énergétique, les entreprises québécoises peuvent et doivent miser davantage sur l’innovation pour assurer leur pérennité et leur succès. »

Audrey Murray, présidente de la Commission des partenaires du marché du travail, déclare quant à elle « l’enquête que nous rendons publique aujourd’hui révèle qu’innovation et talents sont intrinsèquement liés. En fait, les PME nous disent que de pouvoir compter sur des personnes qui ont les compétences dont elles ont besoin est un incitatif à investir dans l’innovation. Autrement dit, le talent est un accélérateur des investissements en innovation. »

Stéphanie Jean, fiscaliste et associée chez EY Canada estime que « les PME doivent repenser leurs activités commerciales, leurs processus d’affaires, leurs chaînes d’approvisionnement, leurs effectifs et les qualifications de ceux-ci, tout en naviguant à travers plusieurs nouvelles mesures incitatives et fiscales mises à leur disposition. Elles doivent compter sur tout l’appui disponible. Les gouvernements ont su répondre rapidement, avec souplesse et de manière adaptée, aux besoins des entreprises pour les soutenir durant cette période de crise. L’agilité, la polyvalence et l’adaptabilité dont ont fait preuve les différents paliers gouvernementaux doivent demeurer dans l’ère post-COVID-19 pour soutenir la relance économique. »

Faits saillants de l’enquête:

La crise touche les PME, l’innovation les rend résilientes
• Les PME de la région prévoient une baisse moyenne de 5,3 % de leur chiffre d’affaires, cette année.
• 65% des PME ont eu recours aux programmes d’aide gouvernementaux durant la crise.
• 60% des PME qui ont pu innover considèrent que l’innovation leur a aidé à faire face à la crise.
Un contexte favorable aux transitions pour près de la moitié des PME
• 47% des PME de la région ont dû revoir leur modèle d’affaires en raison de la crise.
• La moitié des PME de la région ont pu accélérer des projets de numérisation.
• 51% des PME considèrent le contexte comme étant favorable à l’établissement de pratiques d’affaires plus écoresponsables.
• Toutefois, seulement 18% indiquent avoir intégré davantage de composantes locales dans leurs chaînes d’approvisionnement, un taux inférieur à la moyenne québécoise qui se situe à 27%.
L’innovation en hausse malgré les défis
• 59% des PME indiquent avoir développé un projet concret en innovation lors de la dernière année. Il s’agit d’une nette augmentation comparativement à 2019 (49%).
• Les investissements moyens en R&D et en innovation ont augmenté à 6,3% du chiffre d’affaires, en hausse comparativement à l’année dernière (4,8%).
• La main-d’œuvre spécialisée vient en tête des défis pour les PME de la région, avec 70% de mention.

Le rapport complet de l’étude Léger Les PME et l’innovation en temps de pandémie est disponible sur le site Web de QuébecInnove au http://www.quebecinnove.com/enquete2020/.

(Source: QuébecInnove)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires