La musicothérapie pour améliorer la santé mentale chez Psycohésion

Par Denis Bourbonnais
La musicothérapie pour améliorer la santé mentale chez Psycohésion
Le Centre du Partage, représenté sur la photo par Francine Leith Miron (vice-présidente), Johanne Viger (directrice) et Thérèse Simard (présidente), a fait un don de 2000 $ à l’organisme Psycohésion. Le chèque a été remis à la directrice, Christine Duchesne.. (Photo : (Photo: Journal Saint-François – Pierre Langevin) )

ORGANISMES. L’organisme Psycohésion célèbre ses 35e années d’existence en tenant une journée «Portes ouvertes» à ses locaux de la rue du Marché à Salaberry-de-Valleyfield, le jeudi 16 mai de 10 h à 15 h.

Le groupe d’entraide et milieu de vie en santé mentale veut profiter de cet anniversaire pour permettre à la population de faire le constat des réalisations accomplies par l’équipe et les bénévoles à l’intention des quelque 115 membres en règle de l’organisme.

Une exposition des œuvres fabriquées sur place, une démonstration du plateau de travail «La Collation» et l’offre d’un léger goûter figurent notamment à l’horaire de l’événement. «Nous espérons que cette invitation aidera les visiteurs à mieux cerner les différentes problématiques en santé mentale ainsi que les besoins comblés par des ressources telles que Psycohésion», décrit la directrice en poste depuis 17 ans, Christine Duchesne.

Luc Émond, Nathalie Giguère et Jacques Legault aident les bénéficiaires à se divertir grâce aux bienfaits de la musicothérapie. (Photo: Pierre Langevin)

Pour le 35e anniversaire, les membres pourront faire de l’improvisation avec le LIPS, participer à un voyage dans le Vieux-Port de Montréal et bénéficier d’une activité déjà en verve chez Psycohésion : la musique. Depuis quelques mois, le duo «Connivence» constitué de Luc Émond et Jacques Legault fait chanter les mélomanes présents au rythme de leurs mélodies tous les lundis en après-midi.

«La musicothérapie amène un effet d’entraînement, de rassemblement, d’harmonie et de calme dans la ressource. Un effet relaxant, de joie, de plaisir, de bien-être, d’euphorie qui permet aux membres d’oublier les soucis de leur quotidien, souvent lourd et malheureux», explique la directrice.

Des membres sont stimulés par la musique au point d’apprendre à jouer un instrument, ce qui augmente leur estime personnelle. «C’est l’un des ateliers les plus populaires chez nous. La musicothérapie permet de verbaliser, de transformer certaines émotions négatives en positives. Même ceux qui ne chantent pas habituellement, finissent par chanter à quelques reprises. Les membres ne veulent plus que l’atelier se termine», d’ajouter Mme Duchesne.

Claudine Brabant et Marco Ginepix voient au bon fonctionnement de «La Collation», un club social géré les membres dans les locaux de la rue du Marché. (Photo: Pierre Langevin)

Le Centre du Partage, qui fête son 50e anniversaire en 2019, a été sensibilisé à l’aspect thérapeutique de la musique et sa directrice, Johanne Viger, a procédé à la remise d’un chèque au montant de 2 000 $ aux responsables de Psycohésion, lundi après-midi en présence du «Journal Saint-François».

La ressource n’étant pas très riche, un tel geste de générosité combiné à l’aide financière annuelle de 4500 $ attribuée par Centraide Sud-Ouest, donne un coup de pouce fort apprécié à Psycohésion dont la subvention gouvernementale récurrente se chiffre à 129 000 $. Cette somme couvre entre autres les salaires des 3 employées permanentes alors que 8 autres personnes sont rémunérées grâce à des programmes d’accès à l’emploi.

Psycohésion en bref…

Heures d’ouverture :  lundi au vendredi, de 9 h à 16 h, jeudi de 18 h à 21 h

La Collation :  plateau de travail qui se définit comme un club social géré par les                membres

Activités : bingo annuel, café répit, conférences, soirée de filles

Cotisation annuelle des membres :  10 $

Repas communautaire du jeudi : 5 $

 

Deux employées permanentes de Psycohésion, Chantal Girard et Isabelle Vaillancourt ont accueilli une stagiaire de la Belgique, Maureen Wojzehowskij. (Photo: Pierre Langevin)
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des