La mairesse de Sainte-Martine Maude Laberge ne sollicitera pas un autre mandat

Hélène Gingras
La mairesse de Sainte-Martine Maude Laberge ne sollicitera pas un autre mandat
Maude Laberge, mairesse de Sainte-Martine (Photo : Archives)

La mairesse sortante de Sainte-Martine, Maude Laberge, a annoncé sur sa page Facebook ce jeudi 8 avril qu’elle ne représentera pas aux élections municipales prévues en novembre.

Après 12 ans au sein du conseil municipal, dont bientôt 7 ans comme mairesse, elle souhaite faire autre chose. «Bien que cette décision soit le résultat d’un long processus qui ne se fait pas en claquant des doigts, mes proches savent que j’ai besoin de nouveaux défis maintenant que j’ai bien entamé la quarantaine», commente-elle.

Elle a mûri sa décision pendant des mois, et promet de terminer son mandat «avec la même ardeur et énergie que vous me connaissez», a-t-elle dit, «puisqu’ il y a encore beaucoup de travail sur la planche». Elle «profitera de chaque minute de ce dernier mandat».

Mme Laberge ajoute que les 12 années ont passée en «un coup de vent» pour elle. La mairesse affirme s’être dévouée entièrement à la population de Sainte-Martine au quotidien, y compris pendant ses vacances.
«Je vous ai mis au centre de ma vie. Mon engagement a été entier. Et je sais que vous l’avez bien ressenti», affirme-t-elle.
Sa principale motivation a toujours été de porter la parole des citoyens et d’être à leur écoute «avec ouverture et transparence», ce qui a permis d’instaurer une communication municipale plus directe, fluide et spontanée, selon elle.
«Vous m’avez partagé vos idées et vos projets pour notre communauté. À d’autres moments, nos échanges étaient plus intimistes. Vous m’avez confié vos difficultés, vos peines et quelques fois même vos désespoirs auxquels nous avons tenté de trouver des solutions avec les ressources disponibles. Parfois, ce sont vos joies que vous m’avez partagées. Vous m’avez demandé de célébrer vos mariages, me partageant ainsi vos histoires d’amour et me permettant d’assister à un moment unique de vos vies. Ce fut un honneur et un privilège», écrit-elle.
Mme Laberge explique avoir aussi tenté d’être une ambassadrice positive pour Sainte-Martine en mettant en valeur son histoire et en favorisant un esprit d’appartenance par des événements comme les fêtes citoyennes.
Elle remercie les citoyens pour leur confiance. «Grâce à vous, j’ai grandi en tant que conseillère, mairesse, préfète, présidente de la Commission femmes et gouvernance de l’Union des municipalités du Québec… J’ai même eu la chance inouïe de représenter le Canada à deux reprises, en Haïti et en Tunisie, dans le cadre du programme de la Fédération canadienne des municipalités, Leadership municipal inclusif (PLMI). Je vous en suis profondément reconnaissante.»
Conciliation travail-famille
Militante engagée pour la parité des sexes dans les conseils municipaux, Mme Laberge a été impliquée au sein de la Commission femmes et gouvernance de l’Union des municipalités du Québec. Elle lance d’ailleurs une invitation aux femmes à tenter leur chance aux prochaines élections, ainsi qu’aux jeunes.
«Devenir une élue municipale est une expérience des plus enrichissantes et passionnantes», fait-elle valoir.
De plus, l’élue est la preuve qu’il est possible de concilier vie de famille et politique municipale. Son aînée n’avait qu’un an et demi lors de sa première campagne électorale et l’élue est retombée enceinte par la suite.
«Mon petit bébé n’avait que cinq jours la première fois qu’il m’a accompagné dans une assemblée publique… puis, il m’a suivi partout pendant ses sept premiers mois de vie», confie-t-elle au sujet de sa famille et de son amoureux qui ont partagé cette aventure politique avec elle.
Toujours dans sa publication sur Facebook, l’élue remercie les membres du conseil municipal et les membres du conseil des maires pour leur confiance, puisque Mme Laberge a été élue préfète de la MRC de Beauharnois-Salaberry à deux reprises depuis 2017.
Elle dressera plus tard le bilan des réalisations de son conseil municipal, mais affirme d’ores et déjà qu’elle est fière du travail accompli en citant «l’excellente» santé financière de la Municipalité, la mise à niveaux de plusieurs infrastructures et bâtiments municipaux, le verdissement du territoire et la stabilisation des berges et l’augmentation de l’offre de services des loisirs, du sport et de la culture, notamment.
«Nous avons… fait de notre mieux, sans être parfaits évidemment, mais toujours en tentant d’optimiser chaque dépense et en mettant le bien commun au centre de nos décisions», défend-elle.
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires