La COVID-19 s’invite à l’Halloween

Par Mario Pitre
La COVID-19 s’invite à l’Halloween
(Photo : Depositphoto)

Tout comme les fantômes, les vampires, et autres monstres du folklore de l’épouvante, la COVID-19 fait peur à plusieurs personnes. La grande question qui interpelle la société à l’heure actuelle : l’Halloween aura-t-elle lieu cette année ?

Au moment d’écrire ces lignes, aucune ligne directrice n’a encore été émise par la Santé publique à cet égard. Mais ça regarde mal, comme dirait l’autre. Montréal et la CMM ont été déclarées en zone rouge alors que la Montérégie, incluant la région de Salaberry-de-Valleyfield, se trouve en zone orange.

Il est donc demandé « d’éviter les contacts sociaux non nécessaires ». À l’extérieur, les manifestations demeurent permises, mais heureusement, le port du masque ou du couvre-visage est obligatoire en tout temps. À l’Halloween, c’est de mise.

Malgré tout, les mesures de distanciation imposées par la Santé publique s’annoncent difficilement applicables à l’Halloween; surtout quand je pense à certains secteurs résidentiels considérés comme des « quartiers chauds » en cette soirée de collecte de friandises et où la circulation automobile n’est même plus possible.

Il y aurait tout de même moyen pour chaque résident d’établir des règles de fonctionnement sur sa propriété à l’égard des petits collecteurs. Certains ont pensé à installer une chute à bonbons à l’aide d’un tuyau de plastique, de manière à maintenir la distanciation. D’autres pourront aussi identifier des marques au sol pour faire en sorte que le 2 mètres soit respecté.

Par ailleurs, les familles qui préfèreront mettre une croix sur la collecte dans les rues peuvent néanmoins organiser certaines activités ludiques : décoration de citrouille, chasse au trésor, confection de gâteau ou de drink spécial, tout en gardant pour eux les bonbons qui avaient été achetés pour les visiteurs.

Quoi qu’il en soit, il faut s’attendre à ce que les dispositions entourant le déroulement de l’Halloween fassent beaucoup jaser cette année. Déjà l’an dernier, l’annulation possible de la fête en raison des conditions météo avait fait ruer dans les brancards.

Et que dire des conseils de prévention qui seront émis par les autorités. La liste sera longue…

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires