La COVID-19 a-t-elle aidé Trudeau et Legault ?

La COVID-19 a-t-elle aidé Trudeau et Legault ?
(Photo : Gravité Média)

Cette semaine, je me permets de faire une réflexion sur ce sujet, car on m’a souvent posé la question à savoir ce que je pense du travail des gouvernements pendant la pandémie.

Dans un premier temps, je constate que nous n’avons pas beaucoup de choses à reprocher au premier ministre canadien Justin Trudeau, car il a mis sur pied rapidement des programmes pour aider les personnes les plus vulnérables au Canada.

Ç’a été la même chose pour François Legault. Peut-être que ç’a paru plus facile, mais il a eu des embûches. Rappelons-nous qu’au début, le docteur Horacio Arruda nous a chanté à plusieurs reprises que le port du masque n’était pas nécessaire. D’ailleurs, je l’ai dit il y a plusieurs semaines, on a trop retardé l’obligation de porter le masque dans les lieux publics.

S’il n’y avait pas eu de COVID-19, quelle aurait été la réaction des partis de l’opposition, tant au fédéral qu’au provincial? Pendant la pandémie, je pense que M. Trudeau a eu la sympathie du NPD, du Parti conservateur et du Bloc québécois, même s’il était minoritaire. Ç’a été aussi le cas pour M. Legault. D’autant plus que le Parti libéral n’avait pas de chef officiel au début de la crise. Pierre Arcand dirigeait par intérim, puisque Dominique Anglade a été élue par acclamation par la suite. Le Parti québécois n’avait pas de chef et n’en a toujours pas. De son côté, Manon Massé, de Québec solidaire, a collaboré avec M. Legault.

Oublions la pandémie. Les élus auraient siégé au parlement et les partis d’opposition auraient questionné les gouvernements, car c’est leur rôle. Dans le cas de M. Trudeau, c’est certain qu’il aurait passé un mauvais quart d’heure avec toute l’histoire du programme Unis de 900 M$. Même si les sondages lui sont favorables, M. Legault aurait aussi été questionné sur différents dossiers; c’est normal. Je pense que la partie aurait été définitivement différente pour les deux.

Maintenant, il y aura un après. Nous sommes dans l’inconnu. Chaque jour, on regarde les chiffres au Québec: 140, 150, 160 nouveaux cas. Est-ce qu’il y aura une nouvelle vague à l’automne? De leur côté, les médecins disent que ce sera très long avant d’avoir un vaccin.

On sait que le Bloc québécois a laissé sous-entendre qu’il veut renverser le gouvernement libéral s’il a l’aide du Parti conservateur. Je ne pense pas que nous sommes dans une situation idéale pour tenir des élections en ce moment. C’est pour cette raison que je dis que la COVID-19 a sauvé le gouvernement fédéral et a aidé le gouvernement provincial.

10-4!

(Propos recueillis par Gravité Média)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des