La Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands prête à accueillir plus de maternelle 4 ans

Par Éric Tremblay
La Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands prête à accueillir plus de maternelle 4 ans
La Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands est prête à accueillir de nouvelles classes de maternelle 4 ans à la prochaine rentrée scolaire. (Photo : (Photo Journal Saint-François - Archives Pierre Langevin))

La Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands est en faveur des classes de maternelle 4 ans. Elle entend même travailler de concert avec le ministère de l’Éducation pour ouvrir de nouvelles classes pour la rentrée 2019.

La CSVT suit donc la volonté scolaire du gouvernement. Le 14 février, le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, a déposé un projet de loi à propos de l’éducation préscolaire ciblée aux enfants âgés de 4 ans. «La commission scolaire entend collaborer étroitement avec le ministère pour la mise en place des futures maternelles 4 ans, a indiqué Audrey St-Aubin, conseillère en communication à la CSVT. D’ailleurs, la direction générale coopère déjà avec le ministère puisqu’en décembre dernier, plusieurs données ont été acheminées au bureau du ministère de l’Éducation. »

Si la commission scolaire est aussi en faveur, c’est afin de rendre de meilleur service à l’élève. «Il est prouvé que plus nous agissons de façon précoce chez les jeunes, plus les chances d’avoir un meilleur parcours académique sont élevées, a expliqué Mme St-Aubin. On ne peut pas être contre l’ajout de services aux élèves. » Frank Mooijekind, président de la CSVT, évoque la possibilité que les jeunes soient évalués par les spécialistes afin de détecter des jeunes qui auront besoins de services particuliers (ex : TDA avec ou sans hyperactivité, trouble anxieux ou spectre de l’autisme). Il évoque les longs délais du système public et les coûts onéreux de la voie privée pour soutenir l’avantage des maternelles 4 ans.

Déjà, 84 élèves, répartis dans six classes, suivent le programme de maternelle 4 ans. Ces classes sont situées à Valleyfield (école Sainte-Agnès, Frédéric-Girard et Edgar-Hébert (2)), Ormstown (Notre-Dame-du-Rosaire) et Huntingdon (Notre-Dame).

Des demandes d’agrandissements ont été formulées pour les écoles Jeunes-Riverains à Saint-Anicet et Omer-Séguin à Saint-Louis-de-Gonzague. La commission scolaire étudie déjà la possibilité d’inclure des espaces pour les maternelles 4 ans en prévision de l’adoption de la loi. La CSVT s’ouvre ainsi des opportunités d’ajouter ce type de classe dans les trois secteurs de son territoire, soit Valleyfield, Beauharnois et le Haut-Saint-Laurent.

Difficile pour le moment toutefois d’évaluer le budget nécessaire pour l’implantation de nouvelles classes de maternelle 4 ans. Le tout dépendra des espaces et des aménagements requis, mais aussi des inscriptions. Puisque celles-ci se feraient sur une base volontaire des parents.

Un autre enjeu concerne l’embauche de personnel puisque la commission scolaire compose déjà avec une pénurie de main-d’œuvre.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des