Journalisme factuel et d’opinion : deux genres à distinguer

Journalisme factuel et d’opinion : deux genres à distinguer

Crédit photo : Journal Saint-François Mario Pitre

Avez-vous déjà remarqué que la page 6 du journal n’est pas comme les autres? On l’appelle la «page d’opinion». Faire la distinction est important pour différencier les deux genres journalistiques que sont le journalisme factuel et le journalisme d’opinion, dont les règles de rédaction ne sont pas les mêmes.
Notre page d’opinion comporte généralement un billet écrit par un journaliste, un vox pop et la lettre d’un lecteur. Les éditoriaux, chroniques et tous les textes dans lesquels un point de vue est exprimé ne servent pas principalement à rapporter des informations. Néanmoins, le journaliste d’opinion peut exposer des faits pour prendre position, sans avoir à faire preuve d’objectivité. Il exprime ses points de vue, commentaires et critiques avec la liberté d’utiliser un ton et un style personnel.
Les articles quant à eux constituent des sources fiables lorsqu’un lecteur cherche à connaître les détails d’un événement. Le Conseil de presse du Québec décrit le journaliste factuel comme celui qui «rapporte les faits et les événements et les situe dans leur contexte», de façon exacte, rigoureuse, impartiale, équilibrée et complète. La pluralité des sources, l’objectivité et la vérification des faits sont indispensables.
Le Journal Saint-François profite de la Semaine éducation médias, du 5 au 9 novembre, pour démystifier différents aspects du travail journalistique.

Commenter cet article

avatar