Jean-Pierre Lessard de retour à bord du «Dynasty»

Par Denis Bourbonnais
Jean-Pierre Lessard de retour à bord du «Dynasty»
Plus d’un quart de siècle après avoir piloté le «Dynasty» GP-242 pour la dernière fois aux Régates de Valleyfield, Jean-Pierre Lessard reprendra du service derrière le volant lors du 80e anniversaire de l’événement. (Photo : (Photo tirée de Facebook))

MOTONAUTISME.  Comme ce fut le cas en 2013 lors des 75e Régates de Valleyfield, la nostalgie sera au rendez-vous à l’occasion du 80e anniversaire de l’événement qui se tiendra les 13, 14 et 15 juillet prochain.

Il y a 5 ans, les spectateurs ont pu ressasser de vieux souvenirs alors que Robert Théorêt a fait un retour sur les flots au volant du «Grand Prix Valleyfield» GP-444 et ce, au côté de son fils Marc qui conduisait la version moderne du mythique bateau.

Jean-Pierre Lessard, âgé aujourd’hui de 76 ans, apparaît sur cette photo prise à la suite d’une de ses nombreuses victoires aux Régates de Valleyfield. (Photo d’archives)

Le dimanche 15 juillet, une page d’histoire sera tournée à nouveau quand une autre légende des régates, Jean-Pierre Lessard, reprendra du service pour piloter le «Dynasty» GP-242 avec lequel il a fait vibrer les amateurs du sport le plus rapide sur l’eau dans les années ’80 et ’90. L’ex-champion de la classe Grand Prix sera derrière le volant du bateau «Vintage» propriété de Robin Demers sur les eaux de la baie Saint-François.

Robin Demers, qui a restauré l’embarcation originale, cédera son siège à Jean-Pierre Lessard le dimanche 15 juillet. (Photo: Alexandre Martel)

Demers a consacré deux années d’efforts à la restauration de l’hydroplane construit par Henry Lauterbach en 1988 et le résident de Beloeil conduit le bolide sur le circuit des bateaux antiques depuis nombre d’années. Il devrait occuper le siège du «Dynasty» lors des deux premières journées des 80e Régates de Valleyfield avant de confier l’embarcation de 23 pieds et 6 pouces doté d’un engin surcompressé de 510 pouces cubes à Jean-Pierre Lessard, âgé de 76 ans, le dimanche 15 juillet.

Jean-Pierre Lessard a mené le «Dynasty» à la victoire lors d’une qualification de la classe Grand Prix aux 50es Régates de Valleyfield. (Photo d’archives)

Tête d’affiche de la glorieuse époque des bateaux «Lauterbach», Lessard a piloté le «Dynastie» pour la dernière fois à Valleyfield en 1992 lors des championnats mondiaux, américains et canadiens. Jean-Pierre avait mené la finale de la classe Grand Prix pendant la moitié de la course, terminant 2e derrière Alan «Bo» Schide et le «Edge» pour accéder à la seconde marche du podium. Ce fut le chant du cygne pour les coques dites «conventionnelles» dans lesquelles les conducteurs n’étaient pas attachés à leur siège.

Brochette de belles d’autrefois

En plus du «Dynasty», une demi-douzaine de bateaux «Lauterbach» du passé dans la classe Grand Prix seront aux 80es Régates de Valleyfield, soit le «Midnight Miss» en provenance de l’Australie, le «Lauterbach Special», le «Xanadu», le «Miss Dinomytes», le «Miss Gangway» et le «Desourdy Spécial».

Lors des Régates de Valleyfield en 1992, les spectateurs avaient pu assister à «La course» entre Jean-Pierre Lessard et le regretté Howie Benns à bord du «Miss Dinomytes». (Photo: Journal Saint-François – Pierre Langevin)

Au nombre des belles d’autrefois qui ont fait partie des autres catégories, on retrouvera les embarcations «Miss Canadiana», «Barracuda», «Pure Canadian», «Speculation», «Heatwave», «Chuck Wagon», «Canada Maid II», «L’Odyssée», «South Paw», «Busted» et «Pixie». Trois propriétaires de «Vintage» en seront à leur première expérience à bord des bateaux «Yellow Jack», «Dream Believer» et «Just a pert II».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
François Lepage
François Lepage
2 années

Jean-Pierre nous a tellement fait vibrer lors de ces confrontations avec le regretté Howie Benns, c’est un très beau geste de Robin. Il faut le faire avant qu’il ne soit trop tard. Merci beaucoup.

Robin Demers
Robin Demers
2 années
Répondre à  François Lepage

Je suis d’accord Avec toi Francois et j’espère que les spectateurs vont apprécier le retour d’un grand pilote de Grand Prix comme JP Lessard.

Sophie
Sophie
1 année
Répondre à  Robin Demers

sera t-il encore là en 2019 ?