Infiniti mettra l’accent sur les VUS et l’Amérique du Nord

Infiniti mettra l’accent sur les VUS et l’Amérique du Nord


Le Guide de l'Auto

Article par Guillaume Rivard

Dans le cadre de son plan de restructuration annoncé cette semaine, Infiniti a fait savoir qu’elle allait se concentrer sur ses plus gros marchés, plus spécifiquement l’Amérique du Nord et la Chine, tout en se retirant de l’Europe de l’Ouest au début de 2020.

De plus, les véhicules à moteur diesel seront éliminés à travers le monde pendant que la marque se tourne vers l’électrification de sa gamme à compter de 2021. Les consommateurs au Canada et aux États-Unis seront également ravis d’apprendre qu’Infiniti mettra davantage l’accent sur ses VUS en Amérique du Nord.

Le lancement du QX50 de nouvelle génération, qui emploie une technologie innovatrice de moteur turbo à compression variable et qui propose un intérieur très sophistiqué, a été assez bien accueilli, tandis que les futurs modèles basés sur le sensationnel prototype QX Inspiration risquent de générer encore plus d’attention. Infiniti donne actuellement des détails au compte-goutte, mais nous vous tiendrons au courant dès que nous en saurons plus.

En priorisant des véhicules plus évolués et plus désirables, Infiniti espère améliorer la valeur résiduelle de ses produits et devenir une marque de premier plan dans le segment des véhicules de luxe.

L’annonce en question nous a aussi confirmé que la production de l’Infiniti QX30 allait cesser dans les prochains mois à l’usine de Sunderland, au Royaume-Uni. Malgré l’énorme popularité des petits VUS et multisegments en ce moment, celui-ci n’aura duré que deux années-modèles en Amérique du Nord. Ses ventes canadiennes ont chuté à 357 unités en 2018 et elles ne sont pas meilleures jusqu’ici en 2019.

Si vous aimiez le look sexy du QX30, ne vous en faites pas trop : Infiniti reviendra très probablement dans le futur avec un autre multisegment de ce gabarit, mais ce sera l’œuvre de ses ingénieurs seulement (ou du moins ceux de la compagnie mère, Nissan) et non un véhicule qui emprunte plusieurs composants au Mercedes-Benz GLA.