Honda Clarity 2020 : la perle rare

Par Le Guide de l'auto
Honda Clarity 2020 : la perle rare


Le Guide de l'Auto

Article par Jacques Bienvenue

Parmi les véhicules hybrides rechargeables, la Honda Clarity reste peu connue. Elle se distingue néanmoins par une importante autonomie électrique et, tristement, par une diffusion très limitée.

Au fil des ans, à mesure que se développent de nouveaux créneaux dans le marché automobile, certains véhicules deviennent des modèles phares. Ce fut le cas de la Chevrolet Volt, qui a popularisé les motorisations hybrides rechargeables. Son retrait inopiné du marché, en 2019, n’a toutefois pas fait chuter l’intérêt à l’égard de ce type de véhicule puisque plusieurs modèles concurrents avaient fait leur apparition. On pense ici surtout à la Toyota Prius Prime, au Mitsubishi Outlander PHEV et à la Honda Clarity, une perle rare.

Cette Honda ressemble à une perle, en effet, à cause de son autonomie électrique qui est parmi les plus importantes dans sa catégorie. Mais cette perle demeure rare puisque son constructeur en vend peu. Très peu.

En 2019, Honda a livré tout juste 912 Clarity au Canada. Durant la même période, Toyota et Mitsubishi ont respectivement écoulé 6 658 Prius Prime et 4 341 Outlander PHEV. En matière de voitures de taille intermédiaire, Honda met plutôt l’accent sur l’Accord, un modèle de dimensions comparables vendu à hauteur de 11 381 exemplaires l’an dernier.

Il faut reconnaître que les véhicules hybrides rechargeables n’ont pas encore la cote auprès des consommateurs. Bon nombre d’entre eux ne comprennent pas ce qui les différencie des véhicules hybrides ordinaires — ceux que l’on ne peut pas recharger soi-même. De plus, ils sont relativement coûteux.

N’empêche qu’en matière d’électrification des transports, actuellement, l’hybride rechargeable offre pour certains automobilistes le meilleur de deux mondes : une autonomie électrique adaptée aux besoins des citadins et la présence d’un moteur à essence qui, par l’autonomie accrue qu’il procure, élimine la hantise d’une batterie à plat!

Autonomie attrayante

Les cotes de la Clarity en matière d’autonomie sont d’ailleurs prometteuses. Honda assure qu’elle peut parcourir jusqu’à 76 km en mode électrique. C’est plus qu’une Prius Prime (40 km) ou un Outlander PHEV (35 km). Or, si l’on se fie à Statistiques Canada qui affirmait en 2016 que 89 % des Canadiens font un trajet aller-retour quotidien inférieur à 60 km pour aller au travail, cette berline pourrait convenir à tout ce beau monde.

De plus, en mode hybride, son autonomie atteint 547 km. Ainsi, pour aller de Montréal à Percé, on arrêtera occasionnellement aux stations-service pour faire le plein du petit réservoir à essence de 26,5 L, puis la Honda pourra reprendre la route, même si sa batterie n’a pas été rechargée. Le soir venu, 2,5 h suffiront à la recharger avec une borne de 240 V, sinon il faut une douzaine d’heures à partir d’une prise murale de 120 V… le temps de faire dodo. En somme, pour profiter de l’électrification aujourd’hui, c’est la formule antistress par excellence!

Encore faut-il résoudre une question cruciale : quel modèle électrifié de Honda doit-on choisir entre la Clarity ou l’Accord hybride? On a là deux berlines à trois volumes de taille comparable qui sont aussi puissantes et frugales l’une que l’autre. D’une puissance nette de 212 ch, toutes deux permettent à leur conducteur de passer de 0 à 100 km/h en 8 s environ, une accélération honorable pour une berline à vocation familiale. Quant à leurs cotes de consommation, elles sont très proches, du moins lorsqu’on les utilise en mode hybride, donc sur de longs parcours. Les cotes légèrement inférieures de l’Accord hybride lui donnent même un petit plus : le site ÉnerGuide lui attribue une consommation moyenne de 5,0 L/100 km, alors que la Clarity ferait 5,6 L; un écart sans doute justifié par les 300 kg additionnels qui la tarent.

Pour arriver à pareils résultats, Honda fait usage de deux groupes motopropulseurs mixtes différents. La Clarity dispose d’un 4 cylindres de 1,5 L et 103 ch, une variante atmosphérique du moteur suralimenté servant aux Accord d’entrée de gamme. Comme la Volt, cette Honda est une hybride « en série ». Son moteur à essence sert donc généralement de génératrice et produit l’électricité nécessaire au moteur électrique lorsque la charge de sa batterie de 17 kWh est à son minimum. La mise en marche de ce moteur peut paraître soudaine et engendre des hausses de régime intenses qui rappellent les… petites génératrices Honda que l’on utilise à la maison ou au chalet!

Pour sa part, l’Accord hybride est une hybride « parallèle » qui fonctionne comme une Toyota Prius. Son 4 cylindres atmosphérique de 2,0 L et 143 ch est jumelé à un moteur électrique alimenté par une « petite » batterie de 1,3 kWh et c’est leur action combinée ou séparée qui anime la voiture. Ces deux voitures ont d’ailleurs recours au même moteur électrique de 181 ch (136 kW) et à une boîte de vitesses automatique à variation continue qui transmet la puissance aux roues avant.

Une affaire de calcul

Au moment d’écrire ces lignes, Honda offrait l’Accord hybride 2020 à partir de 34 705 $ et la Clarity 2021 pour 44 505 $ (48 505 $ pour la version Touring, plus cossue). De plus, contrairement à l’Accord hybride, la Clarity était admissible aux incitatifs proposés par les deux paliers de gouvernement. Totalisant 13 000 $ dans le cas d’un achat (8 000 $ du Québec et 5 000 $ du Canada), ils rendent la Clarity moins chère qu’une Accord hybride d’entrée de gamme!

Avec un prix dans la basse trentaine et une autonomie électrique correspondant aux besoins de nombreux citadins, la Clarity peut paraître désirable malgré son allure insolite. Un détail qui paraît secondaire lorsque l’on constate qu’elle a un habitacle aussi spacieux que celui d’une Accord et un coffre procurant un volume utile comparable (439 L contre 473).

Mais en marge de ces deux modèles, il y a l’Accord ordinaire, qui affiche des prix et des taux de financements très alléchants. Pour certains acheteurs, une version LX d’entrée de gamme à boîte automatique offerte à partir de 28 705 $ (7,2 L/100 km) conviendra parfaitement. Car l’achat d’une auto, ça reste d’abord et avant tout une affaire de calcul.

Et puis, les Clarity sont rares. Les concessionnaires les reçoivent au compte-gouttes, ce qui décourage les gens. Par ailleurs, on s’explique mal cette hausse de prix considérable des modèles 2021. Comparativement aux modèles 2020, leurs prix ont bondi d’environ 4 000 $. Pourtant, en scrutant la fiche technique de ces « nouveautés », on constate que rien n’a changé, si ce n’est d’un détail. Une couleur qui a disparu du nuancier de la Clarity Touring : le vert nacré appelé Forêt au clair de lune…

En vidéo: le Circuit électrique, comment ça fonctionne?

Partager cet article