Une forte délégation de Néo-Zélandais et Australiens aux 80es Régates

Une forte délégation de Néo-Zélandais et Australiens aux 80es Régates

Le «Miss New Zealand» GP-57 est prêt pour ses premiers tours de piste aux Régates de Cambridge (Maryland).

Crédit photo : (Photo tirée de Facebook)

MOTONAUTISME. Le compte à rebours est commencé… il ne reste que deux mois avant le week-end des 80es Régates de Valleyfield et afin de préparer la table pour cet événement, le «Journal Saint-François» publie aujourd’hui la première d’une série de chroniques qui seront diffusées au quotidien sur le site web et la page Facebook de votre hebdomadaire.

Les Néo-Zélandais Warwick et Jack Lupton s’amèneront aux 80e Régates de Valleyfield en tant que compétiteurs. Le fils pilotera le «Miss New Zealand» GP-57 à 4 événements du circuit HRL en 2018. (Photo: Pierre Langevin)

Le premier texte porte sur la participation des compétiteurs néo-zélandais aux courses d’hydroplanes en 2018 et au fil des années. Les chroniques subséquentes paraîtront sur le web chaque soir après le souper vers 19h30. Bonne lecture…

Le «Miss New Zealand»

Parmi les 11 embarcations qui composeront la flotte Grand Prix, les 13, 14 et 15 juillet prochains, on retrouvera le «Miss New Zealand» GP-57 que pilotera Jack Lupton pour le compte de son père Warwick. Les Néo-Zélandais de la ville de Waverly feront équipe avec l’Américain Joe Sovie en tant que partenaires de l’ancien «Zero Gravity» GP-48 avec lequel Bertrand Dulude a fait campagne sur les parcours de la Ligue de Régates d’hydroplanes au cours des deux dernières saisons.

Peter Knight Jr. est l’un des 3 coureurs de la Nouvelle-Zélande à avoir sillonné les eaux de la baie Saint-François en 79 années d’histoire. Il avait mené le «Latimer Lodge» GP-50 à la 2e marche du podium lors des Régates d’or en 1988. (Photo d’archives – Journal Saint-François)

Les Lupton, bien connus chez les «Kiwis» pour leurs succès avec les bolides de l’écurie «Annihilator», seront aux commandes aux Régates de Gananoque, Saint-Félicien, Brockville et Valleyfield tandis que Joe Sovie et son père Cal vont opérer le bateau à Cambridge (Maryland), Tonawanda (N.Y.), Détroit (Michigan) et Beauharnois.

Le paternel, Peter Knight Sr, a conduit des hydroplanes à 3 reprises aux Régates de Valleyfield en 1967, 1977 et 1980. Il a récemment pris possession de l’ancien «God Father», devenu un bateau Vintage.

Il s’agira d’une 6e présence pour des coureurs néo-zélandais sur les eaux de la baie Saint-François dans l’histoire des Régates de Valleyfield. La famille Lupton a été précédée de Peter Knight Sr. (1967, 1977, 1980), Leon Fussell (1967) et Peter Knight Jr. (1988). Le fils avait mené le «Latimer Lodge» GP-50 à la 2e marche du podium lors des 50e Régates de Valleyfield alors que la triple couronne (championnats mondiaux, américains, canadiens) était à l’enjeu.

De la grande visite

En plus de la famille Lupton, une vingtaine de visiteurs du continent australien vont faire le trajet d’une durée de 24 heures pour franchir les quelque 14 500 kilomètres (9 100 milles) qui les séparent du Québec afin d’assister aux 80e Régates de Valleyfield.

Jack Lupton sera aux commandes du «Miss New Zealand» GP-57 aux Régates de Gananoque, Saint-Félicien, Brockville et Valleyfield. (Photo: Pierre Langevin)

L’Australie sera représentée par une délégation de 12 personnes dont le multiple champion de la classe Grand Prix, Grant Harrison, ainsi que Glenn Harrison, Paul Davison, Linda Davison, Paul Cunningham, Troy Marland, Derek Marland, le constructeur Grant Rollason, Neo Rollason, Sam Smith et Kathleen Chisholm.

Des fervents de courses d’hydroplanes de la Nouvelle-Zélande ont également signifié leur intention de s’amener en sol campivallensien, soit Selwyn Coker, Scott Coker, Garry Denham, Craig Rawlings, Chris Wester, Kyle Finucane, Denise Preece et Steve Preece.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar